PARTAGER

Les quartiers Kaffrine 2 et Diamaguene sont envahis par les eaux. Même les écoles ne sont pas épargnées. Une situation qui suscite l’ire des populations qui se demandent où sont passés les milliards annoncés dans la gestion des inondations.
A Kaffrine, c’est le même sinistre des années précédentes qui s’est encore reproduit après deux pluies seulement. «C’est vraiment dur. J’ai perdu tous mes bagages», se plaint un habitant sur la Rfm pendant que, sur les mêmes ondes, un autre crie son «ras-le-bol contre l’Etat».
A l’école 5 du quartier Dia­maguène centre, les salles de classe sont envahies par les eaux au moment où les élèves se préparent à composer.
«Chaque année, nous envo­yons un cri du cœur dès les mois de mai, mais c’est la léthargie. Il n’y a aucune réaction, peste Ibou Sène. Il n’y a aucune solution qui est apportée. Cette année, on est encore sous les eaux. C’est extrêmement désolant.»
Seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here