PARTAGER

Les sinistrés de Thiès-Nord, commune réceptacle de toutes les eaux pluviales de la ville de Thiès, ont reçu l’appui du président du mouvement «And Suxxali Sénégal». Habib Niang a, en effet, fait installer des motopompes au niveau de tous les points critiques avant de mettre à leur disposition des denrées alimentaires. Une façon, pour lui, d’accompagner, ces populations de la zone Nord qui vivent dans des bas-fonds. «Il faut un projet d’assainissement viable pour prendre définitivement en charge la situation», sollicite le leader politique qui estime qu’il est temps «d’assurer l’extension du réseau d’assainissement de la ville de Thiès qui date de 1979 et réhabilité en 2004, dans certains endroits».
Aussi, selon Habib Niang, «les maires doivent consacrer un budget aux opérations pré hivernage  de curage avant l’hivernage, d’autant que ce budget est inscrit dans leur portefeuille». Parce que, à l’en croire, «leur responsabilité est aussi engagée dans cette situation. Ils devaient veiller au curage des caniveaux». Surtout que, estime-t-il, «le Président Macky Sall a consenti des efforts financiers énormes pour soulager les populations sénégalaises dans ce domaine». Il faut donc, selon lui, que «les gens à qui la responsabilité de mettre en œuvre les décisions à la base soient des hommes du sérail, qui soient au même niveau d’engagement que le président de la République».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here