PARTAGER

Plusieurs jours après que les eaux de pluie ont inondé la banlieue dakaroise, le chef de l’Etat est attendu aujourd’hui à Keur Massar. Cette descente intervient après le passage de leaders de l’opposition comme Ousmane Sonko, Mamadou Diop Decroix et des membres du Pds envoyés par Abdoulaye Wade. Mais aussi au moment où Keur Massar peine à trouver un lieu de déversoir de ses eaux de pluie, après le refus de Mbao de les admettre dans le marigot de leur commune.

Une descente du président de la République dans les zones inondées était très attendue par les populations sinistrées, par ses opposants et par l’opinion. Mais jusqu’ici le chef de l’Etat n’avait pas encore donné suite à ces attentes ou requêtes qui persistaient dans les médias et autres réseaux sociaux. Mais la réunion d’hier du Conseil des ministres a servi d’occasion à Macky Sall d’annoncer «qu’il se rendra très prochainement dans les zones inondées, pour évaluer la situation in situ». Mais des sites d’informations se feront plus précis en informant que le premier des Sénégalais se rendra aujourd’hui à…Keur Massar. Sans pour autant indiquer l’heure de la descente présidentielle sur les sites inondés. Le maire de la localité, joint par iGfm, confirme l’information, de même que la cellule de communication de la Présidence.  Cette visite ayant pour but d’apporter certainement du baume au cœur des victimes des eaux pluviales mais aussi de constater l’état des dégâts causés par les intempéries a nécessité, d’après Liberation online, l’envoi d’éclaireurs qui ont tâté hier le pouls de cette partie de la banlieue dakaroise, à la veille de l’arrivée de son hôte.
Ce passage présidentiel à Keur Massar intervient au lendemain de la visite du leader de Pastef, Ousmane Sonko, de celle du Secrétaire général d’Aj-Pads, Mamdou Diop Decroix et d’une délégation du Secrétaire général du Pds conduite par le président du Groupe parlementaire Liberté et démocratie, Cheikh Bara Doli Mbacké, dans des communes administrées par des maires libéraux comme Dr Cheikh Dieng (djidah Thiaroye Kao) et Bara Gaye (Yeumbeul Sud). Mais aussi après la remise en cause par le chef de Pastef du montant injecté dans la lutte contre les inondations et la réclamation par la formation libérale d’un audit technique et financier des programmes de lutte contre les inondations.

Un Programme spécial d’assainissement pour Keur-Massar
Que va dire le chef de l’Etat aux populations sinistrées ? Prendra-t-il de nouveaux engagements ? Ce que l’on sait, c’est qu’hier en Conseil des ministres, le Président Macky Sall a, «à l’entame de sa communication, rappelé au Conseil, l’impératif d’accélérer, dans le contexte du Plan Orsec, le déploiement de tous les moyens logistiques de pompage des eaux et de secours, ainsi que l’assistance humanitaire aux populations sinistrées». «Il a insisté sur l’urgence d’accorder une priorité notable aux localités de Sokone, Kaolack, Ziguinchor, Joal, Palmarin, Thiès, Saint-Louis et Keur-Massar pour la région de Dakar», poursuit le communiqué du Conseil des ministres.
Macky Sall ne s’est pas arrêté là, puisqu’il «a, à cet effet, demandé aux ministres concernés, de lui proposer un Programme spécial intérimaire d’assainissement pour Keur-Massar, en cohérence avec le Programme décennal de lutte contre les inondations». Cela vise certainement à mettre fin aux difficultés des équipes de pompage pour évacuer les eaux pluviales qui ont inondé cette localité. Des difficultés qui ont pour origine le refus des populations de Mbao de voir ces eaux déversées dans le marigot de leur commune.
Toujours dans le cadre de la gestion des inondations, le chef de l’Etat a «invité le ministre de l’Intérieur, en relation avec le ministre de l’Eau et le Haut-commissariat de l’Omvs, de veiller, face aux risques de crues, à la protection préventive des localités situées le long du fleuve Sénégal et de ses affluents».

Vers un Plan spécial de relance des activités culturelles
Par ailleurs, à propos du secteur de la culture, le Président Sall donne écho à l’appel récent des acteurs culturels qui plaidaient pour une réouverture des salles de spectacles. Il a en effet, «au titre du climat social, de la gestion et du suivi des affaires intérieures, demandé au ministre de la Culture de lui proposer, en relation avec les acteurs, un Plan spécial de relance des activités culturelles au Sénégal».
Au ministre Abdoulaye Diop, le Président Macky Sall «a, notamment, demandé de travailler à la contractualisation de polices d’assurance pour les bâtiments et édifices culturels, et veiller à la réhabilitation et au fonctionnement optimal du Théâtre national Daniel Sorano».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here