PARTAGER

Les pluies diluviennes qui se sont abattues dans l’ensemble du territoire national ont poussé le President Macky Sall à déclencher le Plan Orsec, avec une enveloppe de 10 milliards. Ceci fait suite au Plan décennal de gestion des inondations de 2012 d’un montant de 767milliards, mais malgré tout, le calvaire des populations continue.
Le président Thierno Lô a bien raison de dire que : «ces inondations ne sont pas imputables au Président Macky Sall», car les bonnes solutions n’ont pas été mises en avant à savoir : la prévention, la cartographie et des solutions techniques tout en osant dire la vérité aux chefs d’Etat.
Continuer à injecter de l’argent n’est pas la bonne solution, cela contribuera seulement à enrichir un groupe de personnes, par le biais de marchés, de gestion opaque, etc., ce qu’il faut ce sont des solutions durables et un certain courage dans les décisions.
Déjà en 2005, le ministre Thierno Lô parlait de l’hivernage 2006, d’où son esprit préventif car «gouverner c’est prévoir» cf article Aps, c’est ainsi qu’il s’était attaché des services techniques pour avoir ces prévisions.
A la suite de cette phase préventive qui est essentielle pour solutionner un problème, il a mis en avant la carte de la sensibilisation, en menant des actions d’information et de sensibilisation des populations qui habitent dans les zones susceptibles d’être inondées, pour leur permettre de quitter avant l’hivernage, et de ce fait en faire des zones de captage des eaux de pluie.
Dans cette même veine, le ministre Thierno Lô avait prévu un plan de logement de ces populations, par des maisons préfabriquées comme celles utilisées au Usa lors de l’ouragan «katrina», des maisons confortables avec toutes les commodités, qui seront livrées en un temps record. Le cargo chargé de les transporter devrait rester au Sénégal et serait utilisé dans les transports de frets, ce qui permettra d’amoindrir les coûts, un gain notoire dans l’économie sénégalaise.
Cette vision permettrait donc de lutter contre les inondations et en même temps résoudre le problème du logement.
Le ministre Thierno Lô a aussi prôné le fait de récupérer des zones comme le Cices et la zone de captage, des zones remblayées, partagées entre dignitaires, et habitées alors qu’elles devaient servir à capter les eaux de pluie, d’où la sempiternelle question du foncier qui revient. Malheu­reusement son élan a été brisé mais les solutions sont là et nous les partageons avec générosité.
Papa Malick GUISSE
Président des jeunes Apd/coalition Adiana
guisse1981@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here