PARTAGER
Racine Talla, dg Rts

Des images d’une visite du Président Macky Sall dans les zones inondées de la banlieue datant de 2012 ont été passées par la Radiotélévision sénégalaise sans la mention «Archives». Des faits que le Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans la presse (Cored) dénonce dans un communiqué de presse.

La façon dont la télévision nationale a traité les informations relatives aux inondations en cours dans le pays depuis une dizaine de jours, a déjà fait couler beaucoup de salive. La Radiotélévision sénégalaise (Rts), qui ne s’est pas arrêtée à faire passer un diaporama de toutes les situations d’inondations que le monde a connue cette année, s’est attirée l’ire du Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans la presse (Cored). «Dans son émission Saytu en date du vendredi 11 septembre 2020, consacrée à la question des inondations, la télévision nationale, Rts1, a montré des images du chef de l’Etat en visite nocturne dans des zones inondées. Or, il s’avère que cette visite remonte à 2012», constate le Cored. Le gendarme de l’éthique souligne ainsi dans un communiqué de presse que «dans le contexte actuel, la diffusion de ces images est de nature à induire le téléspectateur en erreur en faisant croire que le président de la République est descendu sur le terrain suite aux inondations survenues récemment dans le pays». Le Cored, qui rappelle dans le document l’importance du respect du «principe de l’honnêteté vis-à-vis du téléspectateur», estime que la télévision officielle aurait dû accompagner ces images de la mention «Archives». «Ce principe postule l’exactitude de l’information mais aussi le non-recours à des procédés de nature à induire le téléspectateur en erreur. Dans le cas d’espèce, le principe de l’honnêteté aurait dû amener la Rts1 à donner une indication claire de l’origine et de la nature des images diffusées, c’est-à-dire préciser qu’il s’agit d’images d’archives de 2012, et par conséquent les accompagner de la mention «Archives», estime le Cored.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here