PARTAGER

Les candidats membres du Front démocratique et social de résistance nationale (Frn) assisteront aux séances de vérification des parrainages. Mais dans une lettre adressée au président du Conseil constitutionnel, ils soulèvent des inquiétudes sur l’instruction des dossiers de parrainage des candidats à la candidature à l’élection présidentielle de février 2019. «Nous avons été informés de la convocation des représentants de candidats membres de notre Front pour la vérification des dossiers de parrainage déposés. Nous attirons votre attention, d’une part sur notre méconnaissance de la procédure de vérification retenue par votre institution, et d’autre part sur le fait qu’aucun des candidats de l’opposition ne dispose du fichier électoral devant servir de base à ladite vérification», relèvent-ils. En conséquence, le Frn qui compte sur la «pleine conscience de la mission du président du Conseil qui suppose une stricte impartialité» avertit : «Il va de soi que dans ces conditions, les résultats des vérifications effectuées ne sauraient nous engager.»
Auparavant, dans un communiqué sanctionnant la réunion de la Conférence des leaders, le Frn appelle tous ses candidats à «refuser tout résultat d’un contrôle obtenu sans mise à disposition du fichier et information préalable sur la procédure de contrôle à laquelle les candidats sont soumis» et à «émettre les plus fermes réserves sur les résultats consignés».
Les 7 «Sages» démarrent au­jourd’hui le contrôle des parrainages en présence des mandataires des différents candidats. Ma­cky Sall, candidat de Benno bokk yaakaar, Idrissa Seck de la Coalition Idy2019 et Malick Gakou de la Grande coalition de l’es­poir/­Suxxali senegaal ouvrent le bal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here