PARTAGER

Le président du Grand parti s’est exprimé sur l’insécurité notée ces derniers temps au Sénégal. A Sandiara dans le cadre de sa tournée nationale, Malick Gackou a appelé le gouvernement à «mener une action encore plus énergique pour juguler ce fléau». D’après lui, c’est une priorité «surtout dans un contexte où la menace terroriste frappe à nos portes». Pour le président du Grand parti, «toute impression de vulnérabilité face au grand banditisme, pourrait donner des idées aux forces terroristes et accentuer ainsi les menaces sur la stabilité de notre pays».
Poursuivant son analyse, M. Gakou estime qu’en «s’attaquant comme il se doit à la racine de ce mal récurrent, l’Etat non seulement rassurera les populations, mais écartera aussi le péril djihadiste». Soutenant que «le combat contre le grand banditisme n’est pas uniquement l’affaire des pouvoirs publics», M. Gackou «exhorte les populations à redoubler de vigilance et, surtout, à coopérer avec les forces de police et de sécurité pour éradiquer irréversiblement ce phénomène». Et M. Gackou d’ajouter : «Quant à nous autres acteurs politiques, il nous faut créer les conditions d’un consensus fort autour des questions de sécurité qui doivent être appréhendées sans considérations politiques, encore moins politiciennes.» Selon lui, «il y va de la stabilité de notre pays et de la quiétude de nos populations».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here