PARTAGER

En 2013, le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames) soumettait à ses Etats membres son plan stratégique de développement. Dans ce cahier des charges décliné en 7 axes, le numérique occupait une place prépondérante. 6 ans plus tard, le Sénégal s’est bien illustré en termes de respect de ces directives, selon le Secrétaire général du Cames en visite de travail à Dakar. «Le Sénégal est un modèle. C’est le bon élève dans le cadre du respect du plan stratégique du Cames. Le numérique est une réalité, l’assurance qualité aussi. Maintenant, nous allons demander à notre fille aînée qui est l’université virtuelle du Sénégal de nous accompagner dans le cadre de notre 2ème plan stratégique», s’est félicité mercredi Bertrand Mbatchi lors d’une conférence publique sur «la place du numérique dans l’enseignement supérieur».
Le gouvernement doit cette satisfaction du Cames à la réalité de l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs). «Ce plan stratégique épouse dans ses plus grands axes notre vision. Nous sommes convaincus qu’avec le Cames, nous pouvons gagner ce pari consistant à mettre le numérique au cœur de l’enseignement supérieur. Nous avons beaucoup d’acquis que nous pouvons consolider. Nous sommes prêts à partager ces acquis à l’échelle de l’espace Cames», a déclaré Pr Moussa Lô, coordonnateur de l’Uvs.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here