PARTAGER

L’élève en classe de terminale risque de poursuivre ses cours au Tribunal. Mêlé à une histoire de vol de téléphone cellulaire, Moctar Faty, un élève du Lycée de Madina Wandifa, vient d’être coincé par des éléments de la brigande mixte de gendarmerie de Boukiling hier mardi.
Hier donc aux environs de 22 heures, alors qu’il revenait du lycée pour un travail de groupe, ce candidat au Bac est parvenu à mettre la main sur le téléphone cellulaire d’un conducteur de bus stationné aux abords d’une station d’essence.
A cause d’un réservoir troué à hauteur de Saré Alkaly, le chauffeur du bus a perdu tout son carburant. Ne disposant pas de liquidités, il s’est résolu à brader son téléphone portable pour se procurer du fuel. Seulement, il s’est rendu compte que l’appareil s’est volatilisé. Après moult recherches sans succès et des fouilles sur certains clients, le conducteur d’un geste désespéré, composa le numéro. Après avoir longtemps sonné dans le vide, l’appareil est finalement raccroché quelques heures plus tard. L’homme au bout du fil réclamait une rançon de 50 mille francs Cfa. Pire, il est identifié comme un certain Sagna dont il disposait de la pièce d’identité. Après vérification, ce dernier résiderait à Dakar.
Très futés, des éléments du comité de vigilance mis en place par la mairie de Madina Wandifa ont appelé l’élève indélicat pour la remise de la rançon. Ils lui ont fait comprendre qu’à cause d’un dysfonctionnement de la connexion, la solution qui s’imposait est de décliner une position. Sur ce, Moctar, qui était pressé d’entrer dans ses fonds, a vite obtempéré.
Il devrait récupérer l’argent dans une boutique bien surveillée à Madina Wandifa, une commune du département de Bounkiling. Le lycéen dont le mouvement est vite repéré s’est retrouvé entre les mains des pandores alertés pour la circonstance.
Cueilli avec son butin, Moctar Faty attend son ticket pour Kolda où il doit être soumis à l’examen du procureur de la République, à défaut de celui de ses professeurs pour le Bac.
odemba@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here