PARTAGER

L’infirmerie du Raja de Casa­blanca affiche complet depuis quelques semaines. Au total, huit joueurs souffrent de blessures. Il s’agit de Mohcine Mou­touali, Abdelilah Hafidi, Mo­ham­med Douik, Ayoub Na­nah, Omar Boutayeb, Mahmoud Ben­halib, Anas Jebroun et Moha­med Makahasi.
Pour les soigner, la direction des Verts ne lésine pas sur les moyens et va même jusqu’à en envoyer quelques-uns (Hafidi, Boutayeb et Benhalib) au Centre médical qatari Aspetar.
Mais le Raja de Casablanca ne se contente pas de la science pour contrer les blessures de ses joueurs et s’adonne à des rituels superstitieux. Selon le360.ma, le troisième de Botola (championnat pro) aurait même sacrifié un mouton vendredi dernier pour éloigner cette malédiction qui le frappe.

Un nouveau blessé au Raja malgré le sacrifice du mouton
Mais faut dire que la malédiction des blessures colle au Raja, malgré le sacrifice d’un mouton vendredi dernier. En effet, les Verts ont perdu un nouvel élément, qui s’ajoute à la longue liste des joueurs à l’infirmerie.
Il s’agit du milieu de terrain, Fabrice Ngoma. Ce dernier, qui s’est blessé lors du match face à Al Ismaily, n’a pas participé à la séance d’entraînement de ce mardi.
La blessure de l’international congolais (26 ans) n’est pas inquiétante, mais il devrait tout de même manquer les deux prochaines affiches du Raja et être disponible lors de la réception du Tp Mazembe, le 28 février prochain.
En tout cas apparemment cette superstition liée à ce sacrifice du mouton, ne semble ne pas fonctionner. Elle a d’ailleurs suscité de drôles de réactions sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here