PARTAGER

«Séquestré» pendant des jours à Thiès, au Sénégal où la Côte d’Ivoire a pris part aux Championnats d’Afrique de Nanbudo, pour une facture impayée de 3,4 millions Cfa, Kouamé Komenan a été finalement libéré et regagné Abidjan.

Le Nanbudo ivoirien peut pousser un ouf de soulagement. En effet, le président de sa Fédération, Kouassi Komen­z­man, a récupéré son passeport et a été libéré de l’hôtel où il avait été gardé de force à cause du non-paiement de frais d’hébergement et de restauration de la délégation ivoirienne qui a participé aux Championnats à Dakar.
«Affaire : le président de la Fédération ivoirienne de Nanbudo bloqué au Sénégal pour facture impayée d’hôtel et de restauration. Le ministère des Sports et des loisirs vient de régler la facture. Le président Kouassi Komenan a récupéré son passeport et rentre à Abidjan ce soir. Merci aux autorités ivoiriennes pour le dénouement de cette affaire !», informe le compte Face­book de la Fédération.

Une facture de 3,4 millions Cfa
C’est donc la fin d’une histoire déshonorante que Super­sport avait révélée dans sa parution mercredi 9 octobre dernier. De quoi s’agit-il ? La Côte d’Ivoire a brillamment participé aux Championnats d’Afrique de Nanbudo en terminant à la 2e place avec 26 médailles, le dimanche 6 octobre dernier. Mais alors que les Eléphants font leurs bagages avant de prendre leur vol pour Abidjan, le 8 octobre, ils sont bloqués de force par les gérants de leur hôtel au motif que les frais d’hébergement et de restauration, s’élevant à 3 millions 400 mille francs Cfa, n’ont pas été payés par le ministère ivoirien des Sports. En effet, le régisseur devant couvrir les charges liées à la participation ivoirienne n’aurait pas fait le déplacement au pays de la Teranga. Devant cette situation et la menace de voir les Eléphants rater leur vol, le président de la Fédé de Nanbudo a décidé de se porter garant et permettre aux 15 autres membres de la délégation de rentrer sur Abidjan. Après plusieurs jours de séquestration, le voilà libéré.

Des conseils aux présidents des fédérations…
Trouvé dimanche matin dans ses bureaux de Cocody Angré, Kouassi Komenzman n’a pas voulu raconter son calvaire mais il a plutôt donné des conseils à ses collègues des fédérations sportives. «Je voudrais conseiller les présidents des Fédérations de s’assurer que toutes les conditions sont réunies avant de partir prendre part à une compétition hors du pays. On pense qu’on y va dans l’intérêt du pays, mais cela est à nos risques et périls», a-t-il relevé.
Avec Supersportci.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here