PARTAGER

Ce lundi matin à l’Arène nationale, le ministre des Sports, en présence de toute la famille du «Sport de chez nous», a procédé à l’installation du nouveau Cng de lutte avec à sa tête le président Bira Sène. Pour une durée de deux ans, le remplaçant de Dr Alioune Sarr va en effet diriger la structure d’exception qui devrait se muer prochainement en une Fédération de lutte.
Dans son discours, le patron du Sport sénégalais a d’emblée expliquer sa démarche ayant abouti à la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante. «Eu égard à l’intérêt que les Sénégalais accordent à la discipline qui puise ses racines au plus profond de nous-mêmes, j’ai tenu, par une approche de concertation et de consultation, à échanger avec tous les segments et tous les milieux de la lutte sénégalaise. Les discussions, comme vous pouvez le deviner, ont été riches, inspirées, sincères et généreuses et j’ai pu mesurer, à chaque audience, combien la lutte sénégalaise faisait partie de notre vie et de notre environnement social et psychologique», a-t-il souligné. Avant de poursuivre : «Dans ce cadre, d’importantes propositions ont été formulées à notre niveau et auxquelles s’ajoutent les conclusions et recommandations issues des journées de concertation sur la lutte de 2018. Celles-ci nous ont permis d’une part de désigner les membres et la composition de la nouvelle équipe du Cng, et d’autre part de tracer la feuille de route et la lettre de mission de l’œuvre à accomplir.»
Dans un discours fédérateur, le ministre a lancé un message fort : «Vous constituez un groupe soudé, uni et solidaire. Comme des passagers d’un radeau dans la tempête, vous avez l’obligation morale de faire bloc autour de votre président pour réussir votre mission, que dis-je, votre sacerdoce. En effet, au-delà de Dr Alioune Sarr qui vient de vous passer le flambeau et à qui je voudrais encore une fois rendre un vibrant hommage, vous succédez à de grandes personnalités qui ont réalisé de grandes œuvres et contribué, de façon significative, à faire progresser l’organisation et le fonctionnement de la lutte.»
Et Matar Ba de conclure : «Le moment est donc venu de féliciter très chaleureusement M. Bira Sène, président du Comité national de gestion de la lutte, ainsi que tous les membres qui vont l’accompagner dans l’exécution de cette grande et importante mission.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here