PARTAGER

Le département de Vélingara a connu de fortes pluies dans la première décade  du mois de juin. Selon un bulletin du Groupe de travail polyvalent  (Gtp), regroupant les différents services techniques du secteur de l’Agriculture, «il y a une installation précoce de l’hivernage avec de fortes précipitations dans le sud et le centre du département, cumulant à 90 mm à Pakour, 74,5 mm  à Vélingara, 66 mm à Kounkané et 57 mm à Bonconto. Seul le Nord (le  long de la frontière gambienne) est peu arrosé. En 2015 et 2016, le département n’a enregistrée aucune pluie utile  dans la première décade de juin». Des précipitations qui ont poussé certains producteurs à semer des céréales et planter des boutures de manioc. Mais les techniciens de l’agriculture avertissent : «Il y a aura une accalmie jusqu’au samedi 17 juin. Les producteurs sont conseillés d’attendre les prochaines pluies utiles avant de démarrer les semis.»
En fait les producteurs se sont précipités dans les champs pour semer, engageant une course contre la montre pour  éviter le scénario catastrophe de la saison dernière pendant laquelle le mois d’octobre n’a pas du tout été pluvieux empêchant  les semis tardifs à boucler leur cycle végétatif.
Pour la mise en place des intrants, le bulletin  du Gtp informe que sur les 1023 tonnes d’arachide prévues, 1009 tonnes sont déjà disponibles et cédées à hauteur de 63% et que les semences de maïs et de niébé connaissent un début de mise en place, de même que l’engrais 6-20-10.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here