PARTAGER

La réalisation du parc éolien Taïba Ndiaye, dans le département de Tivaouane, devrait bientôt démarrer. En effet, Lekela, une société de production d’énergie renouvelable, dit avoir finalisé l’accord de financement du projet avec l’Opic, l’institution de financement du développement du gouvernement des Etats-Unis et Ekf, l’agence de crédit à l’exportation du Dane­mark.
Ce qui, aux yeux de directeur général du parc, constitue une étape importante pour le Sénégal et pour Lekela. «Premier projet éolien d’utilité publique du pays d’une capacité de 158,7 mw d’énergie propre, le parc éolien Taïba Ndiaye constitue un élément essentiel de la stratégie d’énergie propre au Sénégal. Il aura un impact qui se prolongera sur plusieurs générations», déclare Massaër Cissé, cité par un communiqué.
«Une fois que le projet sera pleinement opérationnel, c’est-à-dire dans moins de deux ans, il fournira plus de 450 mille mwh d’énergie annuelle à plus de 2 millions de personnes», note le document. Qui ajoute que «le projet permettra d’économiser plus de 300 mille tonnes d’émission de Co2 dans l’atmosphère par an».
Ce projet d’un investissement de plus d’une centaine de mil­liards de francs Cfa sera composé de 46 pylônes éoliens d’une capacité de production de 3,45 mw chacun. Soit une augmentation de 15% de la production d’électricité du Sénégal attendue. Une manière de booster le mix énergétique du pays et garantir l’accessibilité financière à l’énergie.
Massaër Cissé explique que «Taïba Ndiaye n’est que l’un des nombreux projets Lekela en cours d’exploitation, de construction ou de développement». A l’heure actuelle, précise le Dg, «le portefeuille de l’entreprise comprend plus de 1 300 mégawatts répartis entre des projets en Egypte, au Ghana, en Afrique du Sud, ainsi qu’au Sénégal».
A ce propos, assure Chris Antonopoulos, directeur général de Lekela, «Taïba Ndiaye est la dernière étape de notre plan visant à offrir les meilleurs projets d’énergie propre à travers l’Afrique».
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here