PARTAGER

L’insuffisance d’une culture digitale, le faible niveau de compétence des entrepreneurs dans l’exploitation des ressources d’internet, entre autres, constituent un frein à l’accès des Pme aux marchés, selon Dr Thiendou Niang, patron du Cabinet Afrique communication.

Aujourd’hui, avec la révolution digitale, il y a une plus grande compétitivité des entreprises, ce qui donne une agilité aux Petites et moyennes entreprises (Pme) de pouvoir, par le biais d’Internet, compétir avec les grandes entreprises, d’après Dr Thiendou Niang. Cependant indique le patron du Cabinet Afrique communication, une agence évoluant dans le marketing digital, beaucoup de Pme sont confrontées à des problèmes liés surtout à l’insuffisance d’une culture digitale. A ce frein à l’accès des Pme aux marchés, le consultant en communication ajoute le faible niveau de compétence des entrepreneurs dans l’exploitation des ressources d’internet, le faible niveau d’accès au conseil et de formation. Mais à son avis, cela ne doit pas constituer un handicap pour les entreprises d’autant plus qu’avec les ressources déjà disponibles sur internet, une entreprise peut en profiter pour créer sa propre page, créer son compte facebook sans bourse délier, et utiliser ces instruments pour pouvoir communiquer avec sa clientèle.
Dr Niang animait hier, un atelier sur «le marketing digital et la compétitivité de la Pme». Au cours de cet atelier technique les experts ont, ainsi, mis l’accent sur les opportunités du digital pour les entreprises, notamment le référencement internet, la publicité internet, le marketing digital qui sont des leviers de marketing qui permettent de conquérir des parts de marché. «Nous sommes dans un monde en transformation digitale. La preuve, plus de la majorité des Sénégalais sont connectés par différents outils, notamment le téléphone mobile qui leur permet de communiquer. Et ce niveau de connectivité impose les entreprises et notamment les Pme à devoir développer des stratégies de communication et de marketing pour pouvoir toucher les consommateurs. La disponibilité de l’entreprise sur internet lui procure un avantage concurrentiel, mais également lui procure la possibilité de capter des parts de marché. Avec la transformation digitale, nous tous, nous partons à chance égale. C’est une opportunité qui s’offre à nous pour pouvoir non seulement exposer nos produits pour les rendre visibles, mais également créer une relation», enseigne Dr Thiendou Niang au groupe de jeunes porteurs de projets et responsables de Pme mobilisés hier, lors de la journée d’information.
Cette activité fait partie d’une série d’ateliers techniques organisés par l’Agence de développement et d’encadrement des Pme (Adepme)  pour accompagner les entreprises à mieux développer leurs propres capacités et finalement à se labelliser et être plus compétitives. Cela, grâce au soutien du Projet d’appui à la promotion du secteur privé (Papsp).
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here