PARTAGER

C’est Le Quotidien qui l’a révélé parce que témoin de l’incident (voir notre édition du lundi 14 août dernier, page 8). Lors de l’Assemblée générale élective de la Fédération sénégalaise de football du samedi 12 août, l’ancien international, Amdy Faye, a proféré des insultes à l’endroit de l’un des candidats à la présidence, en l’occurrence Me Augustin Senghor. Créant du coup une altercation avec votre serviteur, témoin d’une telle dérive et qui avait pris place à ses côtés sans qu’il ne s’en rende compte. D’ailleurs pour être précis : l’incident a eu lieu au moment où le superviseur de la Caf tenait son discours pour recadrer Mbaye Diouf Dia qui avait menacé de bloquer l’Ag.
Mais au lieu de présenter ses excuses à l’intéressé, l’ancien international s’est fendu d’un démenti chez nos confrères de Stades, dans leur édition d’hier.

Fadiga, le témoin !
Mais Le Quotidien persiste et signe : Amdy Faye a bel et bien proféré des insultes. Et d’ailleurs son esquive aura du mal à passer si on sait que l’incident s’est déroulé en présence de l’autre ancien international, Khalilou Fadiga, assis à ses côtés et qui a tout fait pour éteindre le feu.
On peut comprendre que Amdy Faye, membre du «Comité pour le renouveau du foot sénégalais» de son ami El Hadji Diouf, puisse changer de discours à l’issue de l’élection du président sortant, mais vouloir nier son geste déploré par tous les délégués présents, c’est vouloir tromper son monde… mais pas Le Quotidien, qui persiste et signe !
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here