PARTAGER
Mamadou Diol, directeur artistique de la troupe Kaddu Yarakh

Plusieurs artistes comédiens souhaitent devenir des députés et participer aux prochains débats parlementaires. Ils se sont fait investir sur les listes en vue des prochaines Législatives.

Lors de la célébration en avril dernier de la Journée mondiale du théâtre, les artistes comédiens avaient fait part de leur intention d’intégrer les instances de décisions. Cet engagement est en train de prendre forme avec la présence de pas mal d’entre eux sur les listes électorales en vue des prochaines Législatives. Parmi ces artistes comédiens qui ont franchi le pas, il y a Mamadou Diol, directeur artistique de la troupe Kaddu Yarakh. Il s’est engagé aux côtés de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio. «Je suis investi sur la liste d’Altenative 3e voie, Sénégal day dem dirigée par Cheikh Tidiane Gadio. Je suis effectivement sur la liste départemental», fait-il fièrement savoir, rappelant que «Les artistes au pouvoir» est le nouveau mot d’ordre des artistes comédiens qui souhaitent être dans les instances de décisions comme l’Assemblée nationale. A l’en croire, cet engagement s’explique par leur volonté de tenter de changer le sort «peu enviable réservé aux acteurs du théâtre».
«Nous ne voulons plus qu’on se serve de nous pour animer les meetings politiques. Nous voulons être des acteurs du changement du destin de notre théâtre en faisant partie de ceux qui doivent participer à la prise de décisions. Et nous allons y parvenir. Le budget du ministre de la Culture est moins d’1% du budget de l’Etat. C’est vraiment insignifiant», a indiqué M Diol. Pour lui, cela prouve qu’on «accorde aucune importance au secteur de la culture encore moins à celui du théâtre». Le 4e art est d’ailleurs «devenu la chasse gardée des télévisions qui sont les seules en a tiré le maximum de profits au détriment des acteurs». Outre Mamadou Diol, d‘autres artistes comédiens sont investis dans les listes citoyennes. Ces derniers se trouvent éparpillés à Thiès, Tivaouane et dans la banlieue dakaroise.
Chiffrant à 800 le nombre de troupes théâtrales existantes au Sénégal pour étaler la force électorale que les artistes comédiens représentent, Mamadou Diol soutient qu’après Les législatives, l’autre bataille que les artistes comédiens vont engager est de faire en sorte de se retrouver dans les mairies lors des prochaines Locales.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here