PARTAGER

En visite au Sénégal et ce jusqu’à demain, le gouverneur du District 403 A 1, Fodié Amadou Diagana, a soutenu que Lions clubs Sénégal «sont bien gérés par les administrateurs qui sont à leur tête». Intervenant dans le domaine de la santé, il rappelle les réalisations de ces structures qui tournent autour  de la construction d’écoles et de centres de santé. «Les Lions clubs Sénégal ont réhabilité l’hôpital de Tambacounda, les dispensaires de Kédougou, Goudiry et Vélingara pour un coût de près de 400 millions de F Cfa. La réfection de l’Institut des jeunes aveugles de Thiès (Infeja) pour 125 millions, c’est également à l’actif des Lions clubs du Sénégal», s’est réjoui le Mauritanien Fodié Amadou Diagana. Une manière de vanter le travail des administrateurs des Lions clubs Sénégal qui, selon lui, «cadre avec l’atteinte des objectifs fixés par Lions clubs international». Continuant à dérouler le chapelet de réalisations de ces structures, M. Diagana cite «la construction du centre de coronarographie de l’hôpital de Fann, d’une valeur de 400 millions de F Cfa et un don de matériel médical d’une valeur de 160 millions à l’hôpital Principal octroyé par les Lions clubs du Sénégal. Le projet majeur sur lequel travaillent les Lions clubs Sénégal est la construction et l’équipement d’un centre de traitement des brûlés qui sera implanté au Sénégal en partenariat avec le ministère de la Santé et de l‘action sociale, la Caisse des dépôts et consignations et Médico Lion club France. Ce projet majeur nécessite une enveloppe de 5 milliards de nos francs et est inscrit dans le Pse». Fodié Amadou Diagana, qui est venu visiter les Lions clubs Sénégal, n’a pas avancé de date pour le démarrage de la construction de ce centre de traitement de brûlés, mais il s’est contenté de souligner que le  terrain pour l’abriter est déjà «acquis».

Les Lions clubs pas «maçonniques»
Les Lions clubs ne sont pas «des organisations maçonniques», a laissé entendre le gouverneur du District 403 A 1, Fodié Amadou Diagana, qui donnait une conférence de presse samedi à Novotel. Les Lions clubs, basés sur le volontariat, s’expriment à travers une solidarité qui se traduit par «l’engagement des hommes et des femmes à servir la cause des plus démunis à travers des actions humanitaires», a précisé M. Diagana flanqué de Abou Tall, 2e gouverneur du District 403 A 1, de Eugène Niox, présidente de la Zone 1 B et de Mme Anna Niang, présidente de la Zone 111. «Pour agir, la base c’est les Lions clubs», a tenu à préciser le gouverneur avant de souligner que ses membres sont «tenus de respecter les statuts et l’éthique de ces structures sous peine d’en être exclus». Non sans préciser qu’«on y entre et sort quand on veut».
  ambodji@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here