PARTAGER

Les investissements faits dans le domaine des infrastructures routières ont été abordés par le chef de l’Etat dans son discours de Nouvel an. A l’en croire, «grâce aux investissements massifs de ces dernières années, notre pays figure à présent dans le top 10 des meilleurs réseaux routiers et autoroutiers africains». D’après M. Sall, «9 projets routiers ont été achevés en 2020, sur un linéaire de 425 km de routes revêtues, avec leurs ouvrages connexes, ponts et autoponts, en plus des pistes rurales, dont le réseau sera densifié dans le cadre de la 2ème phase du Pudc». Pour ce qui est des autoroutes, il soutient qu’aujourd’hui «notre pays compte 221 km». Soutenant que cette dynamique va se poursuivre, il annonce pour 2021 le lancement du «chantier de l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack sur 100 km, suivi du projet Thiès-Tivaouane-Saint-Louis, sur 167 km». Quid du chantier du Bus rapide transit (Brt) entre Guédiawaye et Dakar ? Le Président Sall affirme qu’il progresse. Dans la même perspective, il indique que «la Vdn sera prolongée jusqu’à Diamniadio». Se prononçant sur les infrastructures ferroviaires, il rappelle que le Train express régional (Ter) sera mis en service en 2021. S’agissant du deuxième tronçon sur l’axe Diamniadio-Aibd, M. Sall déclare qu’il est «en phase avancée de préparation». A ces chantiers, le chef de l’Etat ajoute «la réhabilitation du chemin de fer Dakar-Tambacounda qui débutera en 2021». Ce qui, à l’en croire, permettra de faire «revivre et prospérer toutes les activités liées au transport de masse des personnes et des biens par voie ferroviaire».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here