PARTAGER

La cérémonie de prestation de serment du chef de l’Etat pour son second mandat fait l’objet d’un engouement tel que le protocole d’Etat semble presque dépassé par le nombre de demandes des délégations voulant y assister.

La cérémonie d’installation du Président réélu, Macky Sall, le 2 avril prochain, est partie pour être un évènement unique dans les annales de l’histoire du Sénégal. Cela, spécialement par le nombre de délégations attendues et leur niveau de représentativité. Les services du Protocole d’Etat annoncent ainsi que ce n’est pas moins de 20 chefs d’Etat qui seront présents, en plus de 4 chefs de gouvernement. Le Sénégal n’a jamais connu d’aussi grande affluence pour une inauguration de deuxième mandat, disent les personnes chargées de l’accueil et du protocole. A ce niveau de représentation, il faudra ajouter 53 autres délégations conduites au niveau ministériel le plus élevé. Sans compter des dirigeants et des représentants d’institutions internationales comme les Nations unies, l’Union africaine, entre autres…
Les grands hôtels de Dakar et de Saly réquisitionnés
Les choses en sont à un point tel que tous les hôtels de Dakar et certains même à Saly, ont été réquisitionnés pour loger les différentes délégations. Certaines de ces délégations avaient d’ailleurs déjà commencé à fouler le sol du pays dès hier dans la soirée. Et le casse-tête pour loger tout le monde a déjà commencé, surtout qu’il y a des règles très strictes de protocole à respecter, pour préserver les susceptibilités de chacun. Cela est d’autant plus important que, fait inédit, le Sénégal a enregistré même des demandes d’invitation de la part depersonnes, surtout en Afrique, qui n’étaient pas au pouvoir dans leurs pays. Pour ne pas parler crûment d’opposants. Et dans les cas d’espèce, le protocole se doit de veiller à que ces opposants ne donnent pas l’impression d’être mieux traités que les délégations du pouvoir dans leur pays.
L’autre fait inédit tient au lieu même de la manifestation, le Centre des Expositions de Diamniadio. Inauguré en novembre de l’année dernière, cet espace destiné à remplacer le Cices dans l’organisation d’évènements commerciaux majeurs, va vivre, avec cette prestation de serment présidentiel, son véritable baptême du feu. Disposant de plusieurs salles modulables, dont un foyer de 2500 m², il a semble-t-il, plus d’atouts que le Dakar Arena, pour accueillir décemment cette manifestation.
mgueye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here