PARTAGER

La gestion de l’Institution de prévoyance maladie (Ipm) des travailleurs de Dakar dem dikk préoccupe le Syndicat nouveau des travailleurs de Dakar dem dikk (Snt/3D) au point que celui-ci, qui la qualifie d’«opaque» et de «nébuleuse», la dénonce dans un communiqué. Le Snt/3D rappelle avoir interpellé «sans réponse, jusqu’à ce jour, le président du Conseil d’administration de l’Ipm pour une clarification du projet d’investissement à coût de centaines de millions d’un centre médico-social au détriment des travailleurs qui peinent à se soigner correctement dans la plupart des hôpitaux renommés».
Le syndicat déclare aussi avoir «attiré l’attention du ministère du Travail et de la direction générale de Dakar dem dikk sur l’éventuelle utilisation frauduleuse des fonds de l’Ipm et de l’image du directeur général, Me Moussa Diop, pour une manipulation bien programmée».
D’après toujours l’organisation syndicale de Dakar dem dikk, la direction générale l’a rassurée en lui «confirmant qu’elle n’est ni de près ni de loin concernée par ce centre médico-social et sa dénomination Centre médico-social Maître Moussa Diop».
Le Syndicat nouveau des travailleurs de Dakar dem dikk informe, à ce propos, le public qu’il «s’opposera par tous les moyens légaux à la gestion partisane de l’Ipm, ainsi que toute tentative de détournement de ses fonds». Aussi, le Snt/3D invite-t-il «toutes les forces vives de Dakar dem dikk à empêcher cette forfaiture en imposant une gestion collective et transparente au détriment de la gestion cavalière et désastreuse à laquelle nous assistons depuis quelques années». «Un audit profond de l’Ipm/3D s’impose», fait remarquer encore le Syndicat nouveau des travailleurs de Dakar dem dikk.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here