PARTAGER

«Il n’y aura pas d’élection présidentielle sans Karim Wade.» Cette menace du Pds n’ébranle pas le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall. «C’est un slogan. Ils avaient dit qu’il n’y aurait pas de condamnation de Karim Wade, on l’a condamné. Ils avaient dit qu’il n’y aurait pas de parrainage au Sénégal. Aujourd’hui, ils courent tous pour chercher les parrainages», minimise le garde des Sceaux. Invité de l’émission «Toute la vérité» de la SenTv hier, Ismaïla Madior Fall ajoute que «l’opposition politique au Sénégal n’a pas les moyens de mettre en œuvre ses déclarations pour une simple raison : le Peuple sénégalais a une grande capacité de discernement». Le ministre de la Justice de poursuivre : «L’Etat a une responsabilité très claire qui est de faire respecter la loi. L’application sera respectée dans toute sa vigueur. Quand il (Karim) arrivera au Sénégal, il faudra qu’il passe au Trésor pour payer les 138 milliards. Il n’a pas le choix parce que c’est la procédure. Il doit payer ou purger la peine.»
Karim Wade a été condamné à six ans de prison ferme et 138 milliards de francs Cfa d’amende par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) en mars 2015. En exil au Qatar, il a été gracié par le Président Macky Sall en juin 2016.
Seneweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here