PARTAGER

Le gouvernement ne s’est jamais mis dans une perspective de censurer internet quand bien même une disposition du nouveau Code des télécommunications permet de supprimer des contenus sous le contrôle d’un juge, s’est défendu mardi à Dakar le garde des Sceaux Ismaïla Madior Fall. «Le gouvernement ne s’est jamais mis dans des perspectives de sanction ou de censure. L’article 27 du Code des télécommunications vu par certains comme étant restrictif sur les droits des individus est une simple disposition permettant au régulateurs et aux fournisseurs de supprimer des contenus sous le contrôle d’un juge», a-t-il fait remarquer lors d’une conférence dédiée au numérique.
Des associations d’usagers et autres activistes s’étaient récemment élevés contre l’adoption de nouveau Code des télécommunications, estimant que la disposition donnant la possibilité à l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) et aux fournisseurs de supprimer des contenus constituait une violation des libertés individuelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here