PARTAGER

Issa Hayatou se considérait comme le messie du foot africain. Depuis 29 ans, il dirigeait la Caf d’une main de maître comme un père de famille. Durant son long règne, il s’est toujours «footu» de l’avis des autres, a toujours oublié de jouer le jeu de la transparence et de la démocratie. Sa chute hier à Addis Abeba ressemble à un tremblement de terre parce qu’il avait toujours pensé qu’il était indispensable à l’équipe. Quel but en or marqué par le Malgache !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here