PARTAGER
Issa Sall, membre de la Cena

«C’est une probabilité que certains jugent même très forte»
C’est un homme averti qui en parle aussi. Issa Sall va plus loin que Aïssata Tall Sall. Le journaliste et membre de la Commission électorale nationale autonome (Cena) estime qu’avec «cet état de grâce, si état de grâce il y a», Macky Sall devrait «pouvoir organiser des Législatives et en tirer le meilleur profit pour pouvoir gérer jusqu’à la fin de son mandat sans difficulté». Invité de l’émission le «Jury du dimanche» d’IRadio hier, il ajoute : «Dans ces conditions, dès le 30 juillet, coïncidant avec la fin du mandat des députés, il (Macky Sall) peut provoquer la dissolution de l’Assemblée nationale et organiser des Législatives. C’est une probabilité que certains jugent même très forte. Moi, sérieusement, d’après la manière dont je réfléchis, les Législatives se feront parce que c’est ce qui arrangerait peut-être le camp présidentiel.» M. Sall ne perd pas de vue cependant que la dissolution de l’Assemblée et l’organisation de nouvelles Législatives comportent aussi des «risques». Mais il invite à «relire les résultats».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here