PARTAGER

Le fisc espagnol pourrait encore frapper. La Cadena Cope, repris par Footmercato, annonce ce mardi que le service des impôts mène actuellement une enquête sur plusieurs agents de joueurs. Parmi eux, un dénommé Fali Ramadani, qui représente le défenseur sénégalais, Kalidou Koulibaly, Luka Jović ou encore Miralem Pjanić, est suspecté de délits fiscaux et blanchiment d’argent, notamment par le biais de signatures fictives.
La radio espagnole précise que l’enquête a débuté en 2017 et que la Garde Civile ibérique fait également partie de cette investigation. Plusieurs agents de footballeurs, qui feraient partie d’une organisation criminelle possédant des clubs en Serbie, à Chypre et en Belgique, seraient aussi impliqués dans cette histoire. Le club chypriote de l’Apollon Limasol aurait été utilisé pour effectuer des signatures fictives et ainsi permettre de blanchir près de 10 millions d’euros au fisc, une chose que les Football Leaks auraient permis de découvrir.
Pourtant, en avril dernier, le média anglais, ​The Independent, avait indiqué que l’international sénégalais avait stoppé sa collaboration avec son agent Bruno Satin, pour confier ses intérêts à son frère. Un changement pour permettre à celui qui est considéré comme l’un des meilleurs défenseurs du monde, de signer un gros contrat. Et cela, face aux intérêts de clubs comme ​Manchester United, le ​Real Madrid, la ​Juventus ou le ​Psg.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here