PARTAGER

La «superstar» des «Youtu­beurs» sénégalais singe Keur Gui en rejouant leur clip polémique Sai Sai au cœur. Jaaw Ketchup n’est pas à son premier coup d’essai après avoir parodié le Président Macky Sall, les Ho Boys, Mame Gorr Diazaka ou encore Niang Preuve. Cette fois-ci, il a tapé fort avec sa nouvelle création en rejouant le clip de Keur Gui avec leur musique. Au fond, il doute de leur engagement citoyen réel. En tout cas, ce clip rappelle le temps des vaches maigres et l’on voit un Kilifeu moins rondouillet comme maintenant. Le jeune artiste lance aussi un appel aux jeunes contre les manipulateurs qui veulent embraser le pays pour pouvoir ensuite négocier et se remplir les poches en cachette.
Il parle de l’importance de la carte d’électeur et du fait que le choix de notre futur Président doit se faire de manière réfléchie. Le «Porte-parole du Peuple», comme il aime se faire appeler, tape fort en démontrant son talent de rappeur, l’écriture du texte est limpide et son flow n’a rien à envier aux rappeurs professionnels. Il dit dans la chanson que pendant que Nitt Doff remplit les stades et que Dip fait bouger le Cices, Keur Gui «se rabat sur la manipulation des masses pour mettre du beurre dans leurs épinards». D’autres images du clip, particulièrement éloquentes, montrent les membres de Keur Gui et Y’en a marre en compagnie de Laurent Fabius ou encore du très controversé milliardaire Georges Soros. En définitive, Jaaw Ketchup nous décrit un monde politique ténébreux où des mercenaires à la solde de puissances étrangères utilisent notre brave jeunesse pour s’enrichir. Toutefois, le clip se termine sur un message très fort : «Votre carte est votre voix, ne laissez personne parler pour vous.» Appel citoyen !
latifmanasaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here