PARTAGER

Dans son discours lors de la cérémonie de pose de la première pierre du nouveau poste de santé de Djignaky ce vendredi, l’ambassadeur de France au Sénégal est revenu sur la situation en Gambie où la démocratie s’implante et l’espoir qu’elle engendre.  «Je me rends cet après-midi à Banjul (hier) pour rencontrer le Président Adama Barrow qui sera investi demain (samedi) dans le cadre d’une grande manifestation populaire. Et cela est une très bonne nouvelle pour la Gambie, le Sénégal et l’Afrique», a-t-il indiqué. Selon le diplomate français, «cette Gambie qui change et qui devient démocratique peut apporter beaucoup aux Gambiens, aux Africains avec ce beau message démocratique envoyé à l’Afrique, mais peut aussi et surtout apporter beaucoup au Sénégal».  Jean Christophe Bigot est convaincu «que les deux pays vont pouvoir dorénavant mettre en œuvre les nombreux projets qui devraient leur permettre d’avoir une relation étroite et de favoriser ainsi le désenclavement de la Casamance, favoriser la paix en Casamance.» Il conclut : «Et voilà autant d’objectifs essentiels qui ne manqueront pas d’avoir des conséquences pour le développement des localités frontalières comme Djignaky qui est voisine de la Gambie.»
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here