PARTAGER

Les partenariats et conventions s’empilent sur la table du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss) en vue de l’organisation et de la réussite des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) que le Sénégal accueille en 2022.
C’est ainsi qu’après la France (Cojo 2024, ministère des Sports et l’agence de financement Afd) la Chine et tout dernièrement le Canada, c’est au tour des Etats-Unis d’Amérique de s’engager pour l’une des grandes fêtes de la jeunesse que l’Afrique abrite pour la première fois.
Profitant de sa visite en Afrique notamment à Dakar, Luanda et Addis-Abeba, le Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, après avoir reçu le ministre des Affaires étrangères, Amadou Ba, et signé des accords de partenariat avec celui des Finances, Amadou Hott, a aussi rencontré le président du Cnoss, Mamadou Diagna Ndiaye, par ailleurs membre du Comité international olympique (Cio).
Une audience où le chef de la diplomatie américaine s’est engagé à soutenir «Dakar 2022». En effet, Mike Pompeo a décidé, au nom des Etats-Unis, d’aider le Sénégal à relever le défi de l’organisation pour cet événement planétaire que le Cio a confié à notre pays.
Un geste fortement apprécié par le président du Comité d’organisation (Cojoj), Mamadou Diagna Ndiaye, qui multiplie ainsi ses alliances et partenariats avec les grandes nations de ce monde toutes décidées à œuvrer pour le succès de ces Jeux qui font honneur au Sénégal. Et toute cette considération venant de ces partenaires vient confirmer cette idée de co-construction ou encore d’esprit d’équipe en perspective des Joj, prévus à Dakar du 22 octobre au 9 novembre 2022.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here