PARTAGER

Après des semaines de résistance, l’option d’un report des Jeux olympiques a fini par s’imposer au CIO, puis au Japon. Tokyo a proposé officiellement, mardi 24 mars 2020 un report d’un an.

Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, qui comptait sur les JO pour redorer une image ternie par sa gestion de la pandémie de Covid-19, a longtemps insisté sur le maintien du calendrier prévu. Puis une porte s’est ouverte : un discours dans lequel il a assuré que les JO se tiendraient, sans préciser la date.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a fait cette déclaration à l’issue d’une conférence téléphonique avec le président du CIO Thomas Bach. S’il est officiellement approuvé par le CIO, ce report sera une première pour des JO de l’ère moderne en temps de paix. Auparavant seuls les deux conflits mondiaux du 20e siècle avaient entraîné le report technique puis l’annulation d’olympiades.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here