PARTAGER

Huit pays africains sont présents aux 23es Jeux olympiques d’hiver dont la cérémonie d’ouverture a eu lieu ce vendredi à Pyeongchang (Corée du Sud), informent plusieurs médias. En Corée du Sud, les 12 athlètes africains sont originaires de l’Afrique du Sud, de l’Erythrée, du Ghana, du Kenya, de Madagascar, du Maroc, du Nigeria et du Togo qui ont envoyé au moins un athlète à ces Jo qui seront clôturés le 25 février prochain.
En comparaison, ils étaient cinq représentants de l’Afrique venus de trois Etats, à savoir le Maroc, le Togo et le Zimbabwe à Sotchi (Russie) en 2014. En 2010, à Vancouver (Canada), où sept athlètes africains défendant les couleurs de six Nations avaient concouru, et qu’à Turin en 2006 (neuf issus de six pays), ajoute le site de Rfi.
Pour la présente édition, c’est une grande première pour l’Erythrée et le Nigeria. L’Erythrée, un pays de la Corne de l’Afrique, aura en 2018 comme représentant un skieur de nationalité canadienne, mais originaire d’Erythrée. En 2010, le Sénégal s’est fait représenter par Leyti Seck qui est né à Munich (Allemagne) en 1981. Il est skieur professionnel depuis 2002. Shannon-Ogbani Abeda tentera de faire briller ce pays de la Corne de l’Afrique qui, en sport, a plutôt brillé en cyclisme.
De son côté, la délégation nigériane comptera trois membres grâce à l’équipe de bobsleigh-skeleton – deux sports ultra-rapides de luge – formée de Akuoma Omeoga, Moriam Seun Adigun et Simidele Adeagbo. Pour le Ghana, ce sera une deuxième apparition après 2010 et son représentant est un athlète ayant grandi aux Pays-Bas et s’est essayé à l’athlétisme avant de créer lui-même la Fédération ghanéenne de bobsleigh et skeleton. Usant ainsi de la même démarche que Lamine Guèye, un Sénégalais qui vivait en Suisse et qui a pendant longtemps dirigé la Fédération nationale de ski. Pour le Togo et Alessia Dipol, sa globetrotteuse (italienne de naissance, elle a aussi skié pour l’Inde), ce seront les deuxièmes Jeux d’affilée. La porte-drapeau en 2014, Mathilde-Amivi Petitjean, sera aussi encore présente.
A 16 ans, Mialitiana Clerc s’apprête, elle, à découvrir la fête olympique, quelques mois après avoir décidé de représenter l’île où elle est née, Madagascar.
L’Afrique du Sud, le Maroc et, dans une moindre mesure, le Kenya sont davantage des habitués des Jeux d’hiver.
Avec Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here