PARTAGER

Le Comité international olympique (Cio) a désigné le Sénégal comme hôte de la 4e édition des Jeux Olympi­ques de la jeunesse (Joj 2022), ce 8 octobre 2018 à Buenos Aires. Les villes de Dakar, Diamniadio et Saly devraient accueillir les compétitions de cet événement réservé aux jeunes athlètes âgés de 15 à 18 ans. Les autres candidats étaient le Botswana, le Nigeria et la Tunisie.

Les tout premiers Jeux Olympiques sur le continent africain se dérouleront au Sénégal en 2022. Ainsi en a décidé le Comité international olympique (Cio), à l’occasion de sa 133e session, ce 8 octobre 2018 à Buenos Aires. La candidature sénégalaise a été préférée à celles du Botswana, du Nigeria et de la Tunisie pour accueillir les Jeux de la jeunesse (JOJ), sous les yeux du chef de l’Etat Macky Sall, du président du Cnoss, Mamadou Diagna Ndiaye, du maire de Dakar et du ministre des Sports, Matar Bâ.
D’ailleurs, le ministre des Sports a signé le même jour dans la capitale argentine l’engagement officiel par lequel le Sénégal accepte les termes de l’organisation de la 5e édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2022. «Sur autorisation du Premier ministre» Mahammed Boun Abdallah Dionne, le ministre des Sports Matar Bâ a signé l’engagement du Sénégal à l’organisation de ces Joj 2022.

«Le Sénégal voit les Joj comme un catalyseur pour
développer le sport et la politique de la jeunesse dans le pays»
C’est évidemment tout sauf une surprise. Après Singapour 2010, Nankin 2014 (Chine) et Buenos Aires 2018, le Cio avait décidé en février 2018 que l’Afrique organiserait cette 4e édition des Joj. Et en septembre dernier, la commission exécutive du Cio avait recommandé aux électeurs la candidature sénégalaise, estimant que le Sénégal proposait «le projet le plus solide». «Le Sénégal a une large population de jeunes et voit les Joj comme un catalyseur pour mobiliser ceux-ci et développer le sport et la politique de la jeunesse dans le pays», ajoute le Cio dans un communiqué, ce lundi.

Des compétitions à Dakar, Diamniadio et Saly
Dakar devrait être le centre des Joj 2022, même si Diamniadio et Saly accueilleront aussi des compétitions. Le projet dakarois prévoit ainsi l’utilisation d’un club olympique avec des courts de tennis et des salles de sports, d’une piscine olympique (natation, plongeon), du stade national Iba Mar Diop (athlétisme, rugby). La nouvelle Arène nationale de lutte (20.000 places) sera mise à contribution pour les différents sports de combats.
A Diamniadio, le Dakar Arena, récemment inauguré, servira aussi aux Joj 2022. Le Dakar Expo Center et l’Université Mbow, en construction, figurent également dans le dossier du Sénégal. Les autorités locales comptent y installer le village des athlètes. Saly, station balnéaire réputée, devrait par ailleurs être le théâtre des sports nautiques, de plage, et du golf.
Enfin, concernant les autres infrastructures, la vidéo de présentation insiste sur le rôle du nouvel aéroport international Blaise-Diagne, de l’autoroute Dakar-Diamniadio et d’une nouvelle voie ferroviaire dont l’achèvement est annoncé en janvier 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here