PARTAGER

Dans un communiqué daté du 12 septembre 2018, le Parti socialiste (Ps) s’est félicité du choix du Sénégal par la Commission exécutive du Cio pour l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) de 2022.
«Le Parti socialiste salue le choix porté sur le Sénégal par le Comité exécutif du Cio pour organiser les Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2022», peut-on lire dans le document. Qui poursuit : «Cette décision historique et symbolique, qui fait du Sénégal le premier pays africain à accueillir ce rendez-vous de la jeunesse mondiale, fait honneur à notre Nation.» Et le parti de Ousmane Tanor Dieng de conclure en félicitant le Président Macky Sall «dont le leadership a été déterminant dans l’appui de la candidature de notre pays ; et salue le travail remarquable fait par le Cnoss», dirigé par le président Diagna Ndiaye.
Pour rappel, le Sénégal était en course avec le Botswana, le Nigeria et la Tunisie pour l’organisation des Joj 2022 que le Cio a souhaité confier à un pays africain, avait indiqué l’instance le 3 mai 2018.
Dans son communiqué, le Cio, justifiant cette décision de la Commission exécutive, «reconnaît que le Sénégal offre un projet solide et, à ce moment précis, les meilleures perspectives.» Et l’instance olympique de poursuivre : «La candidature est centrée sur trois lieux : la capitale, Dakar, la nouvelle ville de Diamniadio et la station balnéaire de Saly. Le projet du Sénégal s’inscrit dans la stratégie de développement globale du pays, notamment le «plan Séné­­gal émergent» mis en place par le gouvernement en vue d’entreprendre de grands changements sur le plan économique et d’améliorer les infrastructures».
Les Joj, rappelle-t-on, sont un événement réservé entre 3 000 à 4 000 athlètes âgés de 15 à 18 ans. Ces Jeux d’été pour les juniors ont déjà eu lieu à Singapour (2010) et à Nankin (2014), tandis que la 3ème édition se tiendra du 6 au 18 octobre 2018 à Buenos Aires. Justement, la décision sera entérinée à Buenos Aires (Argentine), hôte de l’édition 2018 en octobre prochain.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here