PARTAGER

L’aspect sécuritaire lors des prochains Jeux olympiques de la jeunesse «Dakar 2022» est pris très au sérieux par les autorités. Et c’est en ce sens que le Comité d’organisation et le ministère de l’Intérieur ont signé hier un accord de partenariat.

Sécuriser les Jeux olympiques de la jeunesse et ses 4 676 jeunes athlètes, c’est l’un des objectifs que se sont fixés les membres du Comité d’organisation «Cojoj Dakar 2022». C’est ainsi que le président Diagna Ndiaye, avec à ses côtés le coordonnateur Ibrahima Wade et le Secrétaire général Seydina Diagne, a paraphé hier avec le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, un accord de partenariat pour ces Joj que l’Afrique accueille pour la première fois du 22 octobre au 9 novembre 2022.
D’emblée, le patron du Cnoss de noter que «le succès d’un événement sportif de cette envergure est tributaire de trois postulats : la satisfaction des supporters, la beauté des images et la sécurité.»
Insistant sur ce volet sécuritaire, Diagna Ndiaye de poursuivre : «Concernant la sécurité, chacun doit prendre sa part, les forces publiques, la sécurité privée et la technologie.» Il se dit «convaincu qu’un équilibre existe entre la nécessaire préservation des libertés individuelles et le devoir d’assurer aux milliers de spectateurs comme aux millions de téléspectateurs que tout a été fait pour assurer leur sécurité».
Plusieurs enjeux de sécurité, selon lui, «sont liés à la préparation des Jeux dont l’analyse et l’identification des menaces, la conception de dispositifs de sécurisation sur une diversité de sites, anticiper sur la gestion de crises, assurer la sécurité particulière des personnalités et des compétiteurs».

Diagna Ndiaye : «La sécurité est un enjeu organisationnel primordial pour le bon déroulement des Jeux»
Se reposant sur les enseignements d’expériences passées, Diagna Ndiaye soutient que «les différents dispositifs de sécurité mis en place, la préparation à des attaques ainsi que les progrès technologiques et les équipements de pointe font de la sécurité un enjeu organisationnel primordial pour le bon déroulement des Joj 2022. Bien que cet évènement ait lieu dans deux ans, les décisions doivent être prises dès aujourd’hui pour que les matériels soient testés, validés, déployés et les équipes formées à temps pour assurer efficacement la sécurité des citoyens, des touristes, des sportifs et des personnalités qui y assisteront». Du coup, les Joj pourront être «une vitrine formidable pour démontrer à la face du monde toute la ‘’classe’’ de nos Forces de l’ordre qui ont fini de gagner l’admiration sur tous les terrains d’opération où elles ont eu à démontrer tout leur professionnalisme».
Le patron du Cnoss de révéler «qu’un Comité de suivi impliquant toutes les parties prenantes sera mis en place dans les meilleurs délais afin de prendre en charge dès à présent toutes les dispositions idoines à même de contribuer à une parfaite organisation de Dakar 2022. Le mot clé de notre action étant : «vigilance». Et Diagna Ndiaye de conclure, en rendant «un hommage émérite aux forces de défense et de sécurité, fortement mobilisées dans la lutte contre la pandémie du Covid-19».

Aly Ngouille : «Contribuer à la sécurité des 4 676 athlètes, des 5 000 volontaires…»
Dans sa réponse, Aly Ngouille Ndiaye de souligner que «ce partenariat exemplaire témoigne de la volonté du Cnoss de réussir le pari de la bonne couverture, de l’environnement sécuritaire et la prévention des risques durant les Joj. Soyez donc rassuré, Mr le président Diagna Ndiaye, que le ministère de l’Intérieur va contribuer à la sécurité des 4 676 athlètes, des 5 000 volontaires, des délégations et sites d’hébergement, du village olympique et des stades de compétition. Une sécurité qui sera prise en charge par des hommes et une technologie standard internationale».
Ce partenariat, selon le monsieur sécurité du Sénégal, «va aussi contribuer à la dynamique de sécurisation communautaire par l’établissement d’un plan global. Le ministère de l’Intérieur et le Cojoj se sont accordés entre autres sur l’établissement d’un centre de commande de la sécurité sur tous les sites et leurs alentours immédiats».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here