PARTAGER

En vue des Joj Dakar 2022, un accord de partenariat a été signé hier entre le ministre du Tourisme et des transports aériens, Alioune Sarr, le président du Fopics, Racine Sy, et le président du Cojoj, Mamadou Diagna Ndiaye.

En perspective des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj), le Comité d’organisation poursuit ses démarches en quête de partenaires. Hier le «Cojoj Dakar 2022» a décroché les transports aériens et le tourisme, secteur qui va aussi bénéficier directement de l’organisation de ces Jeux mondiaux que le Sénégal et l’Afrique accueillent pour la première fois. L’accord de partenariat a été signé entre le ministre Alioune Sarr, le président du Fopics, Racine Sy, et le président du Cojoj, Mamadou Diagna Ndiaye.

Diagna Ndiaye : «Réussir ou réussir…»
«Réussir ou réussir, il n’y a pas d’autres alternatives.» C’est en ces termes que Diagna Ndiaye, par ailleurs président du Cnoss, a conclu jeudi son discours lors de la signature de cet accord de partenariat entre le ministère du Tourisme et des transports aériens, la Fédération des organisations patronales et des industries touristiques au Sénégal (Fopics) et le Cojoj. Le contexte actuel du Covid-19 que le président Ndiaye considère comme «un paramètre variable à ne pas négliger» n’y fait rien ; le Cojoj est à plein régime pour relever le défi de l’accueil et de l’organisation de ce premier événement olympique organisé en terre africaine.
«La préparation des Joj Dakar 2022 se déroule en parfaite collaboration avec les équipes du Cio, la crise actuelle n’ayant constitué aucun blocage pour nos travaux. Au contraire, elle a permis des avancées significatives dans la co-construction du projet Dakar 2022», a-t-il rassuré. Imputant cet état de fait au cadre de dialogue adéquat mis en place par le Cojoj avec les administrations et structures concernées dont les partenaires du secteur privé.
«La réussite de l’organisation des Jeux dépendra de notre capacité à mobiliser tous les acteurs afin que chacun puisse jouer sa partition. C’est le sens de cet accord-cadre de partenariat. Il permettra à travers un accompagnement sur mesure, d’organiser les interventions des parties prenantes, selon les engagements auxquels notre pays a souscrit vis-à-vis du Cio», a fait comprendre M. Ndiaye y décelant à travers les Joj de Dakar, des retombées conséquentes pour le secteur du tourisme et de l’hôtellerie rudement impacté par la Covid-19.
«L’intérêt de cette rencontre, c’est de trouver des perspectives nouvelles à un secteur durement éprouvé», a-t-il dit, assurant que Dakar 2022 va être un «formidable vecteur de promotion» de la destination Sénégal avec des externalités positives sur beaucoup de secteurs d’activité : le tourisme et l’hôtellerie y compris.
Le président du Fopics Racine Sy a relevé son plaisir de signer cet accord avec le Cojoj. «Il s’agit d’un engagement très fort ; celui des acteurs du tourisme à jouer pleinement leur rôle pour la réussite des Joj au Sénégal et, pour ce faire, nous ne ménagerons aucun effort. Que ce soit à Dakar ou sur la station de Saly, dans les Iles du Saloum à Saint-Louis et dans toutes les régions du Sénégal, tout le secteur du tourisme est mobilisé pour apporter sa contribution à la réussite des Joj 2022», a ainsi juré le président du Fopics.

«12 mille touristes qui injecteront plus de 10 milliards Cfa de recettes… »
Le ministre Alioune Sarr qui a présidé la rencontre a annoncé la mise à contribution de la compagnie nationale, Air Sénégal, pour l’événement attendu dans 30 mois. «Nous avons décidé qu’Air Sénégal soit votre partenaire officiel durant ces Jeux», a-t-il promis, soutenant qu’au finish l’objectif est d’inscrire le nom du Sénégal et de l’Afrique dans les annales de l’histoire olympique.
Selon lui, la tenue des Joj 2022 à Dakar est une aubaine pour le secteur du tourisme et des transports aériens qui va engranger au moins une dizaine de milliards francs lors de ces premières joutes olympiques en terre africaine. «En plus bref, c’est 12 mille visiteurs étrangers, donc 12 mille touristes non-résidents qui injecteront plus de 10 milliards Cfa de recettes attendues dans les secteurs du tourisme et du transport aérien», a évalué jeudi le ministre du Tourisme lors de la signature de l’accord cadre tripartite.
Notons que les Joj représentent 35 disciplines sportives pour près de 5000 athlètes (…) plus de 7000 autres participants répartis entre officiels du comité olympique, spectateurs et accompagnateurs étrangers, professionnels de la presse et autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here