PARTAGER

«Dakar 2022» est toujours debout malgré la pandémie du Covid-19. Et le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Cojoj) «Dakar 2022» reste dans sa dynamique de capter des partenaires en vue de cet événement mondial que l’Afrique accueille pour la première fois.

Malgré la pandémie, le Cnoss poursuit ses activités liées aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) que Dakar accueille en 2022.
C’est ainsi qu’hier, le Port autonome de Dakar et le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Cojoj) «Dakar 2022» ont signé un mémorandum d’intention de partenariat. Une cérémonie qui s’est déroulée en présence de l’ambassadrice de l’Union européenne à Dakar, Irène Mingasson.
Pour le Directeur général du Port, Ababacar Sédikh Bèye, cette convention ouvre à l’institution qu’il dirige l’opportunité de participer «à quelque chose d’historique pour le Sénégal et pour la jeunesse africaine». Selon lui, c’est un partenariat fructueux mais aussi un signal très fort pour l’Afrique.
Mr Bèye est d’avis que «les Jeux Olympiques de la Jeunesse servent de catalyseur. Ils nous rappellent qu’on vit dans un même univers, que nous devrons rendre meilleur tous les jours. Et le Port est là pour rappeler que cette compétition qui se déroule de manière saine doit continuer dans la sphère économique. Une gestion économique qui est une sorte de prolongement de la compétition sportive. Et au niveau du Port de Dakar nous avons décidé d’adopter les valeurs du sport, les valeurs de notre entreprise».
Selon le patron du Port de Dakar, «le sport c’est la compétition, mais c’est aussi la solidarité et la stratégie. Car sans la stratégie, sans la planification, on n’aboutit à rien».
Manifestant sa satisfaction par rapport à ce projet de partenariat, le patron du Cnoss, par ailleurs président du Cojoj Dakar 2022, de souligner : «Ce partenariat pose les bases d’un accompagnement qui va impacter la préparation et l’organisation des Joj.»
Selon M. Ndiaye, «c’est un moment historique». «Après avoir signé avec certains départements ministériels, comme ceux des Finances, de l’Habitat et bientôt de l’Intérieur, je suis heureux de la faire avec vous et le Port. Et je suis sûr que cela va nous porter chance comme cela nous a porté chance en Argentine lorsque l’on a retenu la candidature du Sénégal pour les Joj de 2022.»
Le président de Cnoss de saluer l’engagement du Directeur général dans le sport mais aussi dans la gestion du Port. «Nous avons mené avec M. Aboubacar Bèye des combats. Je vous encourage et tout ce que nous pouvons faire dans le domaine du sport, nous serons à vos côtés. Comme vous l’êtes avec nous aujourd’hui», a déclaré Diagna Ndiaye qui a souhaité la tenue à date échue des Joj de «Dakar 2022».
«Nous avons une petite fenêtre de tir qui est positive. Comme vous le savez, le Covid s’est invité dans ce débat mondial en Chine, aux Etats-Unis… et les Jo de Tokyo qui ont été reportés à l’année prochaine. Nous, on est en queue de piste avec la France puisque nous allons en 2022 mais on ne sait jamais ce qui va se passer. Je souhaite donc fortement que cette première africaine se tienne», prie le patron de l’Olympisme sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here