PARTAGER

Coucou, revoilà Joseph An­toine Bell. Mais cette fois-ci, ce n’est pas pour descendre en flammes les Lions de la Teranga. L’ancien gardien de buts des Lions indomptables soutient que ses compatriotes ne peuvent pas aller au-delà des quarts de finale.
Dans sa chronique du lundi 23 janvier 2017, le consultant football de Radio France Interna­tio­nale s’est exprimé sur le parcours de son pays et sur son avenir dans la compétition, relaye Info.net.
Lorsque son intervieweur lui demande s’il faut compter  sur les Lions Indomptables pour la suite, l’ex-portier de la sélection nationale esquisse d’abord cette ré­pon­se : «Je crois sincèrement que les Lions ont atteint l’objectif raisonnable qui pouvait leur être assigné.»
«Maintenant, je sais qu’en Afrique toutes les équipes disent : on va être champions, on va être champions», «pour moi, les Lions arrivés en quarts de finale ont atteint un objectif raisonnable».
La suite de sa réponse est des plus péremptoires. Joseph Antoine Bell voit le Cameroun bouté hors de la compétition. Pas question, selon lui, de rêver de victoire finale. «Maintenant, au-delà de cela, le match qu’on a vu n’est pas le match d’un futur vainqueur de la Can. Ce n’est pas possible ! Je ne crois pas qu’au-delà de la fête d’hier (dimanche 22 janvier 2017), les Came­rou­nais auront l’occasion d’une autre fête !  Evide­mment qu’ils vont se battre pour rivaliser avec le prochain adversaire qui se trouve être le Sénégal, mais sincèrement, ils ont atteint le plafond, il va falloir qu’ils envisagent de progresser autrement. Donc cette progression com­­mence par le match du Sé­négal même si la victoire n’est pas au rendez-vous», certifie Bell.
Avec Senego