PARTAGER

La célébration jumelée de la Journée de l’enfant africain et de la Semaine nationale de l’enfant permettra de mobiliser et de sensibiliser les communautés sur la protection des enfants, estime la responsable de la Division protection et promotion de l’enfant du ministère de la Femme, de la famille et de l’enfance. Jeanne Marie Koïté a fait cette déclaration lors d’un Comité régional de développement (Crd) préparatoire à ces deux évènements, sous la présidence de l’adjoint au gouverneur chargé du développement, Sahib Fall. Elle a profité de ce cadre pour plaider pour une vaste mobilisation autour de la cause de l’enfant, en vue de promouvoir huit de ses droits à travers notamment l’éradication de la pauvreté, la lutte contre faim, l’accès à la santé et à l’éducation, etc.
Elle a précisé que la cérémonie marquant la célébration de ces deux évènements se tiendra à Pal, ville religieuse située à une trentaine de kilomètres de Saint-Louis. Il s’agira de sensibiliser les populations sur la situation des élèves coraniques, en particulier des enfants mendiants et de la rue de façon générale. Le but est de les préserver des violences et déviances de toutes sortes ainsi que des mariages précoces ou forcés et de tant d’autres méfaits qui sont autant de freins à leur épanouissement.
La manifestation, placée sous la présidence du ministre de la Femme, de la famille et de l’enfance, Mariama Sarr, sera axée sur le thème «Agenda 2030 : accélérons la protection, l’autonomisation et l’égalité des chances en Afrique». L’adjoint au gouverneur, Sahib Fall, a assuré que toutes les dispositions sont prises afin que les différents services impliqués dans l’organisation se mobilisent pour la réussite de l’événement qui marque la commémoration du massacre d’enfants noirs le 16 juin 1976 à Soweto, en Afrique du Sud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here