PARTAGER

Au moins 28 civils, dont sept enfants, ont été tués hier en Syrie dans des raids aériens du régime visant une enclave rebelle près de Damas, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (Osdh). Un nouveau drame qui illustre le lourd tribut payé par les civils dans le conflit.
Les frappes sur la Ghouta orientale, à l’est de la capitale, interviennent au lendemain de bombardements meurtriers à Idleb, province rebelle dans le nord-ouest du pays où le régime de Bachar al-Assad est de nouveau soupçonné d’avoir utilisé des gaz toxiques après des cas de suffocation.
Dans la Syrie ravagée par la guerre depuis 2011, le mois de janvier a été particulièrement meurtrier : 59 enfants ont péri dans les violences, selon l’Unicef, qui déplore un mois «sanglant» au Moyen-Orient.
Les raids les plus meurtriers ont visé la localité de Beit Sawa où dix personnes, dont deux enfants, ont été tuées sur un marché, a précisé l’Osdh.
lepoint.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here