PARTAGER

A la veille de la Journée mondiale sans tabac, le Programme national de lutte contre le tabac (Pnlt) sensibilise encore une fois, sur les méfaits de la consommation de la cigarette. Le premier impact est médical, rappelle le coordonnateur du Pnlt, Dr Oumar Bâ. En effet,  une personne, sur deux qui fument, meurt des effets  du tabac. 6 millions de personnes décèdent chaque année des effets du tabac contre 600 mille personnes, qui n’ont jamais fumé. Quand une personne qui fume est malade, elle va se soigner. Il y a donc un coût pour la santé et un coût financier. Le bilan et les traitements des fumeurs sont souvent faramineux. Sans oublier la perte de productivité.
La Banque mondiale et l’Oms ont fait une étude montrant que le tabac détruit et influe sur le développement des Etats. Au Sénégal, les méfaits du tabac sont réels et bien connus de ses usagers qui pourtant sont de plus en plus nombreux. L’en­quête de Global Adult Tabacco Survey, révélait en  2015 que plus d’un demi-million de Sénégalais adultes fument. «Ces indicateurs montrent que le  problème persiste. Il est bien là», a malheureusement constaté Dr Oumar Bâ lors de la séance d’information que le Pnlt a tenue, hier avec la presse. Cette séance, organisée dans les locaux du ministère de ministère de la Santé et de l’action sociale, s’est effectuée en présence du ministre Awa Marie Cole Seck. Cette dernière en a profité pour relever ces impacts néfastes du tabac sur la santé et le développement. «Le tabac tue, elle est à l’origine de beaucoup de difficultés au plan de la santé, mais il y a aussi un aspect important, c’est de l’argent,  la santé a un coût. Ça a un impact sur les pays, nous sommes un pays en voie de développement et un pays qui se bat pour l’émergence. Il est important qu’on se batte contre les freins à cette émergence», avance Awa Marie Coll Seck. La parole au chanteur Pape Diouf, ambassadeur honoraire de la lutte contre le tabac du Sénégal, va essayer de toucher les jeunes qui fument encore pour les convaincre d’arrêter. «Le tabac tue, c’est du gâchis d’argent, en plus ça donne le cancer. Nous devons avoir une jeunesse saine, consciente, la jeunesse c’est l’avenir du pays», a-t-il  dit exhortant tous à lutter contre le tabac. Le tout nouvel ambassadeur, est déjà prêt à sillonner tout le Sénégal pour sensibiliser les jeunes sur les  méfaits du tabac.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here