PARTAGER

Dans un contexte de mondialisation marqué par la numérisation et la digitalisation de l’information grâce aux Technologies de l‘information et de la communication (Tic), l’Association nationale des professionnels de la presse en ligne (Anpels) compte œuvrer pour une consolidation du droit à l’information. Dans cet esprit, «elle veut promouvoir la qualité, l’unité et la professionnalisation des acteurs de la presse en ligne». C’est ce qu’a affirmé hier lors d’une rencontre à la Maison de la presse, son Président, M. Aliou Top. «Notre crédo est de réunir l’ensemble des acteurs de la presse en ligne en vue de professionnaliser ce secteur pour en faire un véritable outil de développement et de stabilité sociale pour le Sénégal», a-t-il dit, affirmant que l’objectif est également de «promouvoir le respect de l’éthique et de la déontologie dans les rangs des acteurs de la presse en ligne, dans l’exercice de leur travail».
«Nous sommes en phase avec le président de la République qui tient à la réglementation du secteur. C’était aussi notre combat depuis la création de notre association. C’est pourquoi nous avions contacté la Commission de la protection de données personnelles pour savoir d’avance ce que la loi nous permet de faire pour certaines publications… Est-ce que nous avons le droit de publier telle ou telle chose ?, quelles sont les images pour illustrer un article ?… » a-t-il poursuivi, expliquant que la volonté du chef de l’Etat d’assainir le secteur les conforte dans leur combat. «Je pense donc qu’avec une réglementation, les brebis galeuses vont disparaitre de ce sous-secteur de la presse. C’est ce que nous voulons et ce que nous souhaitons», a-t-il insisté, rappelant que l’Asso­ciation nationale des professionnels de la presse en ligne du Sénégal (Anpels) se veut un cadre de dialogue et d’encadrement des membres qui, dans l’exercice de leurs fonctions, doivent informer juste et vrai.
«Ouverte à tous les éditeurs de presse en ligne, l’Anpels ne ménagera aucun effort pour défendre les intérêts matériels et moraux de ses membres», a encore soutenu Aliou Top. Il explique que la rencontre d’hier, était en prévision à la semaine de la presse en ligne que l’Anpels compte organiser au mois de Mars 2017 et qui aura pour thème: «La presse en ligne face à ses responsabilités ».  Cette rencontre aura pour but de défendre les intérêts moraux, professionnels et économiques des acteurs de la presse en ligne, de positionner la presse en ligne au Sénégal comme outil de développement, de promotion de la liberté d’expression et de la  démocratie. L’Anpels qui est un réseau professionnel, novateur, regroupant en son sein plus d’une trentaine de sites d’informations générales ou spécialisées, a été portée sur les fonts baptismaux le 07 Juillet 2015.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here