PARTAGER

La Journée nationale de l’élevage prévue début décembre à Ranérou, dans la région de Matam, sera un cadre d’échanges entre les éleveurs et les autorités sur la mortalité des petits ruminants. En outre, il est envisagé un plan d’actions pour mieux générer des profits dans le secteur de l’élevage.

«L’éradication de la peste des petits ruminants, un défi mondial pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.» C’est le thème retenu pour la Journée nationale de l’élevage qui sera célébrée le 6 décembre prochain à Ranérou, dans la région de Matam. Cette journée, qui sera présidée par le chef de l’Etat Macky Sall, va permettre d’installer «un dialogue direct entre les éleveurs et le président de la République  sur les problèmes du secteur». En fait, selon un communiqué du ministère de l’Elevage, «la peste des petits ruminants constitue une sérieuse menace contre les moyens de subsistance de millions de petits éleveurs de par son effet dévastateur sur les ovins et caprins». A l’échelle mondiale, indique le document, «les pertes dues à la maladie se chiffrent entre 1,45 et 2,1 milliards de dollars Us par an». Mais, au Sénégal les autorités veulent mettre en place une politique qui va participer à la diminution considérable de la mortalité des petits ruminants en vue de générer plus de gains.
«On estime qu’une diminution de 16 à 7% du taux de mortalité global des petits ruminants permettrait de sauver 1 million de têtes par an», dit-on dans le communiqué. «Ce qui représente une plus-value d’au moins 10 milliards de de francs Cfa», ajoutent les agents du ministère de l’Elevage et des productions animales. C’est tout le sens de leur engagement dans  la stratégie mondiale pour le contrôle et l’éradication de la peste des petits ruminants d’ici à l’horizon 2030.
Et pour atteindre cet objectif, l’Etat a «élaboré son Plan national stratégique pour l’éradication de la peste des petits ruminants d’ici à l’horizon 2025», a indiqué en outre le communiqué. Ce plan, rassure-t-on, est évalué à environ 12 milliards de F Cfa sur 6 ans.
La Journée nationale de l’Ele­va­ge sera une occasion aussi pour discuter avec les acteurs de la mise en œuvre dudit Plan, précise-t-on.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here