PARTAGER
Abdou Karim Sango ministre burkinabè de la Culture, des arts et du tourisme,

Les ressortissants du Burkina Faso au Sénégal ont tenu leurs journées culturelles, d’échanges et d’intégration entre Dakar et Ouagadougou. Une manifestation placée sous le signe de l’intégration culturelle.

Le Sénégal et le Burkina Faso s’illustrent comme exemple d’intégration culturelle et de coopération diplomatique. En effet, les journées culturelles des ressortissants burkinabè au Sénégal en attestent. Des activités culturelles, notamment la musique, la danse et des échanges dont l’enjeu est la découverte des patrimoines des deux pays avec les prestations des artistes burkinabè et sénégalais, ont marqué ces célébrations. Outre la coopération entre gouvernants, cette tribune a permis la rencontre et la convergence des deux peuples à travers la culture. Selon l’ancien ministre de la Culture sénégalais, Abdou latif Coulibaly, qui a assisté à l’évènement en présence de son homologue du Burkina Faso, «il faut faire de sorte que les peuples puisent se brasser à travers la culture. Cette activité est importante pour les gouvernements du Burkina et du Sénégal. Et c’est l’un des meilleurs moyens d’assurer la convergence, l’harmonie entre les peuples», a-t-il précisé.
Le ministre burkinabè de la Culture, des arts et du tourisme, Abdou Karim Sango, a par ailleurs salué la célébration de la culture burkinabè au Sénégal. Une initiative qui permet «à nos deux peuples amis de longue date, aux Etats très engagés dans la défense de l’identité culturelle africaine d’apprendre à mieux se connaître et d’avancer dans le projet de construction de l’unité  africaine».
«La culture est un facteur de rapprochement des peuples. Nous sommes sur la terre du professeur Cheikh Anta Diop qui a démontré l’unicité du peuple africain qui était en avance sur le projet de l’unité africaine et c’est la culture qui va nous permettre d’accélérer ce processus», clôt le ministre de la Culture des arts et du tourisme burkinabè.
Trait d’union entre les deux peuples, Didier Awadi exprime en tant que panafricaniste, son bonheur de voir la communauté burkinabè fêtée au Sénégal. «Je suis très content d’être invité à leur manifestation, l’ambassadeur est venu à la maison pour m’inviter, je me sens très honoré. Le Burkina est un pays qui m’a donné beaucoup d’amour. C’est leur show, on va assurer pour montrer que le Sénégal et le Burkina, c’est une seule et même famille. Le message, c’est l’amour, la fraternité, le panafricanisme et il y aura un clin d’œil à Sankara», conclut Awadi.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here