PARTAGER

Plus de 200 combattants sont attendus sur le tatami de la salle Didier Marie à l’occasion de la 19ème édition du Tournoi international de judo de Saint-Louis, prévue du 4 au 5 mars.

Le Comité d’organisation qui faisait face à la presse a annoncé des innovations avec la présence d’invités de marque, comme l’ancien champion de lutte Yakhya Diop Yékini et le ministre de la Santé Eva Mary Coll Seck qui seront décorés.
Selon Ngor Faye, président de la Ligue de judo et vice-président du Comité d’organisation, plusieurs pays sont attendus pour cette édition parmi lesquels le Mali, la Mauritanie, la Gambie, la Guinée, la Suisse et la France. Ces équipes retrouveront les combattants sénégalais composant l’Equipe nationale du Sénégal et les différents clubs.
La Saint-louisienne, Adja Indé Dièye Fall, et le ministre des Sports, Matar Ba, ont été choisis respectivement comme marraine et parrain par le Comité d’organisation qui a annoncé également la présence d’invités de marque comme le champion de lutte, Yakhya Diop Yékini, la ministre de la Santé, Awa Marie Coll Seck, qui recevront des décorations. D’autres invités d’honneur comme le maire de Ross Béthio, Amadou Bécaye Diop, directeur de l’Equipement scolaire, Dr Amadou Dia, responsable politique au Parti socialiste, et la députée de l’Apr, Aminata Guèye, sont aussi attendus. Ce tournoi, qui porte toujours le nom de son fondateur Feu Ababacar Fall dit Mbaye Boye, profitera pleinement aux combattants car en plus de leur servir de préparation aux futures compétitions, il leur offrira un cadre de formation. Il sera suivi en effet les 6 et 7 février d’un stage axé sur le renforcement des capacités des acteurs. Ce stage revêt une importance capitale, selon les organisateurs, car dans le passé la Fédération sénégalaise de judo a homologué plus de quinze ceintures noires à l’occasion du Tournoi de Saint-Louis.
Un budget de 60 millions de francs est prévu pour l’organisation, a fait savoir Ngor Faye, qui a souligné que ce budget est bouclé pour l’instant à seulement 20%. Pour le boucler définitivement, le Comité d’organisation compte sur le soutien des bonnes volontés.

De réelles chances de médailles pour Saint-Louis
Sur le plan technique, Papa Maguatte Mbengue, entraineur de l’équipe du Sénégal par ailleurs directeur technique régional, entraineur de l’Institut des sports, a fait savoir que Saint-Louis, qui accueille la compétition, a de réelles chances de médailles avec plusieurs de ses combattants qui se sont illustrés lors des derniers championnats du Sénégal. Il s’agit respectivement de Ngalla Diop qui a remporté la médaille d’Or chez les moins de 48 kg et le titre de meilleur combattant, Maïmouna Wade qui a remporté l’argent chez les moins de 70 kg, Ma Khady Diop qui a eu le bronze dans la catégorie des moins de 48 kg, Ndèye Fatou Diop bronze (-70 kg), Fatou Irma Diop argent (-52 kg), Mawdo Ndiaye bronze (-73 kg) et Bassirou Sarr argent (-60). Tous pensionnaires de l’institut des sports de Saint-Louis, ces combattants auront cependant fort à faire devant d’autres champions venus du reste du pays et de l’étranger.
cndiongue@lequotidien.sn  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here