PARTAGER

La 20e édition du Tournoi international de judo de Saint-Louis se tiendra du 17 au 18 mars. Cette compétition internationale dénommée «tournoi Ababacar Fall dit Mbaye Boye», qui sera suivie d’un stage international de haut niveau, va enregistrer plus de 300 combattants venant de plusieurs pays d’Afrique, d’Europe…

L’édition 2018 du Tournoi international de judo de Saint-Louis aura lieu le week-end prochain. Pour cette 20ème édition, la 5ème depuis la mort de son initiateur, Ababacar Fall dit Mbaye Boye, plus de 300 combattants sont attendus dans la Vieille ville.
Saint-Louis sera en effet le carrefour du monde du judo pendant 48 heures au moins. Les premières délégations sont attendues d’ail­leurs à partir de ce jeudi selon le président de la Ligue de judo du Nord, Ngor Faye, membre du Comité d’organisation qui a fait savoir qu’environ dix pays ont déjà confirmé leur participation parmi lesquels la Suisse et la France mais aussi des pays de la sous-région. Les équipes déplacées par ces pays retrouveront sur place pratiquement l’ensemble des clubs affiliés à la Fédération sénégalaise de judo ainsi que l’Equipe nationale.

Matar Ba, parrain de l’édition 2018
Au total, ce sont donc, affirme Ngor Faye, plus de 300 combattants qui sont attendus à Saint-Louis. Outre les compétitions qui se dérouleront à partir de samedi prochain, le Comité d’organisation a prévu d’organiser plusieurs stages dont un en arbitrage et un autre en kata dirigé par le nouveau Directeur technique national du judo sénégalais.
La cérémonie officielle se déroulera le dimanche sous la présidence du ministre des Sports, Matar Ba, choisi comme parrain de l’édition 2018. Il sera aux côtés du maire de la ville, Mansour Faye, qui est aussi un des souteneurs du tournoi.

Inauguration d’un nouveau dojo
Selon Khalifa Mbengue, un des organisateurs, le tournoi sera aussi l’occasion pour les acteurs de poser plusieurs actes allant dans le sens de développer la discipline. C’est dans ce sens, indique-t-il, qu’il faut inscrire les stages mais également l’inauguration par le ministre des Sports, dès son arrivée le samedi, d’un nouveau dojo construit à Gandon grâce à l’appui d’un partenaire, Pierre Oschner. Ce dojo équipé sera l’un des plus beau du Sénégal et permettra aux équipes en place de s’entrainer correctement, a fait savoir M. Mbengue. Pour cette édition, les organisateurs misent sur un budget prévisionnel de 50 millions de francs Cfa non encore bouclé.
Initié par feu Ababacar Fall dit Mbaye Boye en 1998, le Tournoi international de judo de St-Louis figure en bonne place dans l’agenda sportif national. L’édition 2018 est la cinquième depuis la disparition de son promoteur qui avait déjà réussi à en faire un évènement de dimension internationale.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here