PARTAGER

La 22ème édition du Tournoi international de judo de Saint-Louis aura lieu du 14 au 17 mars 2020. Pour cette édition, plus de 150 combattants venant de plusieurs pays dont la France, sont attendus.

La ville de Saint-Louis sera la capitale du judo sénégalais et même africain le temps de la 22ème édition de ce tournoi devenu l’un des évènements phare de l’agenda du judo sénégalais. Selon le président de la Ligue de judo du Nord, Ngor Faye, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse, plus de 150 combattants sont attendus sur le tatami de la grande salle de Didier Marie, retenue pour accueillir l’événement. Ces combattants viendront des différents clubs du Sénégal, mais aussi de l’étranger comme le club de judo de Nice qui regroupe des pensionnaires de différentes nationalités (Français, Algériens Russes, Marocains, etc.). Des pays comme la Mauritanie, la Gambie et le Congo ont également confirmé leur participation. En marge des compétitions, le président de la Ligue de judo de Saint-Louis a fait savoir qu’un stage de trois jours sera organisé pour les techniciens. Pour cette présente édition, le Comité d’organisation a mis en place un budget estimatif de 38 millions de francs Cfa qu’il peine cependant à réunir à 72 heures de l’événement. Toutefois, même si les attentes sont nombreuses, le Comité d’organisation a commencé à mettre en branle les premières activités préparatoires en vue de l’accueil des premières délégations dont celle de la Guinée déjà en route, en attendant la réaction des mécènes. Ngor Faye a par ailleurs fait savoir que cette édition sera dédiée à feu Amar Aw, décédé dans le courant de l’année 2019 et qui fut le président de la commission d’organisation pendant plusieurs années. Un hommage mérité lui sera rendu la veille du coup d’envoi du tournoi, ce vendredi avec l’organisation de deux rencontres de football au stade Mawade Wade. Les ex-judokas et Naf (Ndar Académie foot) / Saf (St-Louis Académie foot) ex-Slfc. Le Comité d’organisation a aussi choisi deux marraines. Il s’agit respectivement de Adja Fatou Ba Khady Ady, membre du Hcct et feue Maïmouna Kane, ancienne ministre sous le magistère du Président Abdou Diouf et ex-présidente de la Fondation Abdou Diouf Sport Vertu. Des médailles d’or seront également décernées à des personnalités qui ont rendu service au judo. Mba­gnick Ndiaye, champion d’Afri­que de judo, et à Fary Sèye, an­cienne championne, devenue aujourd’hui arbitre internationale, sont concernés par ces distinctions.

Des dispositions face au coronavirus
Plusieurs personnalités parmi lesquelles le ministre des Sports, Matar Ba, qui a reçu le Comité d’organisation et le président de la Fédération sénégalaise de judo, sont attendus à la cérémonie d’ouverture. Le président de la Lligue du Nord a révélé que dans le contexte marqué par l’épidémie de coronavirus, l’organisation prendra toutes les dispositions pour mettre en sécurité tous les participants.
Le Tournoi international de judo a été fondé il y a 22 ans par feu Ababacar Fall dit Mbaye Boye, décédé en 2013. Ancien champion de judo et fondateur de l’Institut des sports de Saint-Louis, il a formé de grands champions dont Fary Sèye, devenue arbitre internationale. Il avait réussi à faire du Tournoi international de judo de Saint-Louis un événement de dimension internationale. Ce qui lui avait valu d’être décorée en 2012 par l’Union africaine de judo (Uaj).
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here