PARTAGER

La 19e édition du tournoi international de judo de Saint-Louis se tiendra les 4 et 5 mars prochain. Mais les membres du Comité d’organisation ont du mal à suivre les pas de Feu Ababacar Fall dit Mbaye Boye, initiateur dudit tournoi. Ils évoquent des difficultés à boucler le budget de 60 millions Cfa destiné à l’organisation.

Le  Comité d’organisation est en plein dans les préparatifs du tournoi international de judo de Saint Louis. Prévue les 4 et 5 mars, cette compétition internationale en sera à sa 19e édition. Et ce sera la quatrième fois  que ce tournoi international se tient depuis la disparition de son initiateur, Ababacar Fall dit Mbaye Boye.
C’est en voulant perpétuer l’œuvre entreprise par la défunte personne que ses amis ont cherché à maintenir l’organisation de ce tournoi international. Mais à l’inverse de feu son initiateur qui trouvait facilement les fonds pour tenir la manifestation, les membres du Comité d’organisation peinent à boucler le budget.

Seuls 10% du budget bouclés
«Nous avons quelques difficultés d’ordre budgétaire. C’est le contexte qui le justifie. Nous avons un budget prévisionnel de 60 millions Cfa cette année. Il n’y a que 10% du budget qui sont bouclés. Vous comprendrez qu’il y a des difficultés à ce niveau», a expliqué hier en conférence de presse le président du Comité d’organisation, Amar Aw, par ailleurs directeur du stade Mawade Wade de Saint-Louis.
Dans l’attente d’une réaction de la Cedeao, de l’Uemoa et de la Conféjes pour un appui, les organisateurs disent tendre la main aux amis de Mbaye Boye pour boucler le budget de 60 millions.
Sur un constat relatif au fait que  le tournoi de Saint Louis n‘attire que les pays de la sous-région depuis la disparition de son initiateur qui avait réussi à faire participer plusieurs pays européens, les membres du Comité d’organisation d’expliquer que la fermeture du Centre africain de judo basé au Maroc y est pour quelque chose.

Le maire de St-Louis et le ministre des Sports, parrains du tournoi
Regroupant plusieurs nationalités, ce centre qu’on envisage de rouvrir au Sénégal, facilitait la présence de ses pensionnaires à ce tournoi international de Saint-Louis inscrit sur le calendrier l’Union africaine de judo.
Six pays sont attendus à ce tournoi. En plus du Sénégal, la France, la Guinée, le Mali, la Gambie, la Mauritanie, le Burkina Faso ont confirmé leur participation. Tout en espérant la présence de la Suisse où se préparent les tireurs sénégalais, les organisateurs annoncent comme parrains de cette édition, le ministre des Sports Matar Bâ et le maire de Saint Louis. Parlant des innovations, le président  Amar Aw promet des décorations à l’ancien «Roi des arènes», Yékini, pour sa brillante carrière sportive.  Le ministre de la Santé, Eva Marie Colle Seck, recevra aussi une distinction pour tout ce qu’elle a fait dans le secteur de la santé.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here