PARTAGER

Baye Modou Fall, connu sous le nom évocateur de Boy Djiné, est béni de Thémis. Cité souvent dans des cas d’agression et d’évasion, il vient encore d’être blanchi par le juge des faits de vol et d’agression. Même s’il reste encore en prison pour une autre affaire. C’était prévisible. Le juge a suivi le réquisitoire du Parquet, qui avait demandé son acquittement. Mais ses co-accusés Mansour Diop alias Thialé, Ibrahima Cissé alias Baye Niass et Amath Diaye n’ont pas eu la même chance. Ils ont été condamnés à 20 ans de travaux forcés et devront payer 20 millions à la partie civile. L’autre partie de la bande, composée de Mame Demba Diatta et Mamadou Lamine Diallo, a écopé 12 ans de travaux forcés. Quant aux receleurs, ils ont pris 3 ans de prison ferme. Ce qui leur permet de recouvrer la liberté après avoir déjà purgé cette peine.
Ce beau monde était jugé pour plusieurs délits commis entre 2012 et 2014 dont une agression sur le commerçant Hamidou Ly, qui avait été dépossédé de son chéquier et de ses 13 millions francs Cfa. Leurs co-accusés Baye Modou Fall alias Boy Djiné, Mansour Diop dit Thialé, Ndiaga Diagne, Alioune Diagne, El Hadji Ibrahima Cissé alias Baye Niass, Arfang Fall, Moustafa Wilane, Amath Dièye, Mame Demba Diatta, Mamadou Lamine Diallo et Aly Faourou Ba ont été cités quant à eux dans l’affaire de vol perpétré chez des ressortissants Chinois. Ils sont dépeints comme des bandits qui avaient installé la panique pendant près de 2 ans dans les quartiers de Grand-Yoff, Khar Yalla, Grand Médine, Grand-Dakar. Durant cet intervalle de 2 ans, il y avait 22 cas d’agression enregistrés dans ces localités.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here