PARTAGER

Condamné en première instance à la perpétuité comme crimes de guerre, crimes contre l’humanité et torture, Hissein Habré fera face au juge de la Chambre extraordinaire d’assises le 9 janvier prochain.

Hissein Habré retrouve le juge. Les audiences du procès en appel de l’ex-Président tchadien vont démarrer le lundi 9 janvier 2017.  Hissein Habré, dont le procès en première instance a débuté le 20 juillet 2015 et s’est achevé le 30 mai 2016, a été reconnu cou­pable de torture, crimes de guerre et crimes contre l’humanité lors de ses années au pouvoir (1982-90). Habré, qui était jugé par les Chambres africaines extraor­dinaires d’assises, a été condamné à la réclusion à perpétuité après un procès mouvementé. Les avocats commis d’office avaient interjeté appel de cette décision du juge burkinabé. Il est très probable que Habré reconduit la même stratégie.  Emmuré dans le si­len­ce, Hissein Habré a été contraint de participer à son jugement sur décision du président de la Chambre africaine extraordinaire mise en place pour le juger exclusivement.
Les juges de la Chambre afri­caine extraordinaire d’Assises d’appel ont été nommés pour une durée de 7 mois allant de la période du 1er octobre 2016 au 30 avril 2017, le 28 septembre 2016, par la présidente de la Com­mission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini Zuma. Elle sera présidée par M. Wafi Ougadèye, précédemment conseiller à la Cour suprême du Mali et sera secondé par les Sénégalais Matar Ndiaye, et Bara Guèye. Alors que Amadou Tidiane Sy est le juge suppléant.
bsakho@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here