PARTAGER

Hier lors d’un atelier, les services du ministère de la Justice ont procédé à la restitution de la première enquête nationale annuelle sur les activités des juridictions. Ces statistiques, d’après le directeur de Cabinet du ministre de la Justice, vont permettre de renforcer l’efficacité et la transparence de l’institution.

Le ministère de la Justice vient de franchir un nouveau pas dans le processus de fourniture des données statistiques fiables avec la restitution, hier, de la première enquête nationale annuelle des juridictions (2017-2018). Le directeur de Cabinet du ministre de la Justice, qui a présidé cette rencontre, a attiré l’attention sur l’importance de disposer de ces données. Souleymane Nasser Niane fait remarquer qu’«en matière de planification, s’il n’y a pas de données statistiques nous sommes complétement dans le néant». Pour lui, ce programme qui va se dérouler sur 5 ans va amener le système judiciaire «à se doter d’un dispositif d’informations suffisamment performant». Ce qui, d’après lui, permettra «d’assurer le pilotage des différentes activités qui doivent faire l’objet d’un suivi attentif en vue de renforcer l’efficacité et la transparence de l’institution». Le fait de disposer de ces données statistiques est d’autant plus important avec l’objectif du ministère de la Justice d’opter, à partir de l’année prochaine, pour des «budgets programmes». Selon le directeur de Cabinet du ministre de la Justice, il s’agit pour les acteurs de ce secteur d’être ordonnateurs de leurs «propres budgets». Ce qui suppose, d’après Souleymane Nasser Niane, «plus de rigueur dans la manière de transcrire nos budgets, dans nos capacités à absorber les ressources qui seront allouées». Ainsi soutient-t-il, «pour que cette capacité puisse être en adéquation avec les moyens qui nous sont alloués, il y a un effet de précision qu’il faut avoir dans l’analyse des besoins et dans l’exécution des activités». Soulignant la nécessité de disposer de ces données statistiques, M. Niane informe que «les informations collectées permettront de connaître les résultats au niveau des juridictions et l’adéquation avec les moyens».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here